Destination Coupe Stanley AM

Sasha Ghavami: dans les coulisses du repêchage

Publié | Mis à jour

L’agent de joueurs de la NFL et de la LCF Sasha Ghavami est extrêmement occupé ces temps-ci avec le plus récent repêchage du circuit Goodell et celui à venir de la Ligue canadienne.

Il a d’ailleurs vu deux de ses protégés se décrocher des opportunités avec des équipes au sud de la frontière.

Tout d’abord, Ryan Hunter, un joueur de ligne canadien qui évoluait avec l’Université Bowling Green et dont la mère provient du Témiscamingue, a signé un contrat avec les Chiefs de Kansas City alors que le Québécois Régis Cibasu, des Carabins de l’Université de Montréal, ira montrer ses habiletés lors du minicamp des Bears de Chicago.

«Avec Ryan, ça ressemblait beaucoup avec ce qui s’est passé avec Anthony (Auclair) l’an passé, a souligné Gavami lors de l’émission Destination Coupe Stanley AM, jeudi, sur les ondes de TVA Sports. Avant le repêchage, on avait pas loin d’une dizaine d’équipes intéressées en lui. On avait reçu beaucoup d’appels avant le repêchage.

«Il avait parlé à Laurent (Duvernay-Tardif) avant le repêchage pour justement voir si les Chiefs étaient une bonne opportunité pour lui. Rendu en sixième ronde, on commençait à recevoir des appels des Falcons, des Lions et des Steelers.»

Les Steelers ont démontré d’ailleurs beaucoup d’intérêts envers Hunter, mais comme le raconte Ghavami, le tout s’est déroulé plutôt rapidement par la suite.

«Les Steelers ont presque confirmé qu’ils allaient lui offrir un contrat et on penchait de ce côté-là parce que les Chiefs venaient de repêcher un garde en sixième ronde, a indiqué l’agent. Mais en septième ronde, les Chiefs m’ont appelé avec une très bonne offre. J’ai appelé les Steelers et je sentais un peu d’hésitation.

«On disait qu’on allait me revenir, mais je n’avais pas le temps qu’on me revienne. J’avais cinq minutes pour revenir aux Chiefs. [...] J’ai rappelé les Steelers pour leur dire qu’il était trop tard et que j’avais accepté l’offre des Chiefs. Ça s’est fait assez vite.»

Pour ce qui est de Cibasu, Ghavami semble très confiant qu’il puisse être en mesure d’impressionner les dirigeants des Bears.

«J’y crois parce que ce n’était pas une opportunité de dernière minute, a confié Ghavami. On était en discussion avec les Bears depuis le mois de février. Chaque fois qu’on se parlait, ils démontraient toujours de l’intérêt. On savait que ça s’enlignait pour le minicamp, pas parce qu’il ne vaut pas la peine d’aller plus loin, mais ils veulent le voir à une nouvelle position (NDLR : centre-arrière, comparativement à receveur éloigné).»

Les Eagles de Philadelphie ont également démontré de l’intérêt envers Cibasu, et ce, même pour une signature de contrat. Toutefois, les plans ont changé lorsque la formation de la Pennsylvanie a repêché Dallas Goedert au deuxième tour, le 49e au total, un ailier rapproché de l’Université South Dakota State. L’intérêt envers Cibasu n’existait ainsi plus.

À voir dans la vidéo ci-dessus.