Stars vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Cinq anciens du Canadien qui impressionnent depuis leur départ

Publié | Mis à jour

Quand le Canadien de Montréal connaît une saison de misère, comme ce fut le cas en 2017-2018, il est tentant de regarder comment se débrouillent les anciens de l’équipe. Voici donc un top 5 des joueurs qui ont le plus impressionné depuis leur départ de la métropole.

P.K. Subban

«Impressionner» n’est peut-être pas le bon mot dans le cas de P.K. Subban. Simplement parce que tout le monde savait déjà de quoi le défenseur était capable. Cela dit, à sa deuxième campagne avec les Predators de Nashville, il est finaliste au trophée Norris, remis au meilleur arrière de la saison, pour la troisième fois de sa carrière. Il avait reçu le prestigieux honneur en 2013, alors qu’il portait le chandail du Bleu-Blanc-Rouge.

Il a amassé 59 points, dont 16 buts, en 2017-2018. Depuis le début des séries, il est le joueur le plus utilisé des Predators avec une moyenne de 27 minutes de temps de jeu par match.

Alexander Radulov

Après avoir réussi son retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2016-2017 avec le Tricolore, Alexander Radulov s’est entendu avec les Stars de Dallas en tant que joueur autonome.

Même si elle ne s’est pas qualifiée pour les séries, la formation texane n’a certainement pas regretté cette embauche puisque le Russe a fini au troisième rang des pointeurs de l’équipe, derrière Jamie Benn et Tyler Seguin, avec 72 points.

Mikhail Sergachev

Acquis par le Lightning de Tampa Bay en retour de Jonathan Drouin, Mikhail Sergachev a surpris tout le monde cette saison en amassant 40 points, dont neuf buts, en 79 parties.

Même s’il est peu utilisé en séries (11 min 48 s en moyenne par match), le défenseur de 19 ans a tout de même marqué deux fois en plus d’obtenir deux mentions d’aide.

Lars Eller

Lars Eller a quitté le Canadien lors du repêchage de 2016, quand Marc Bergevin l’a envoyé aux Capitals de Washington dans une transaction lors du repêchage de 2016.

Après une première campagne à l’image de ce qu’il avait fait à Montréal, le joueur de centre a connu sa meilleure saison offensive de sa carrière en 2017-2018 avec une récolte de 18 buts, 20 mentions d’aide pour 38 points.

Il a d’ailleurs signé une prolongation de contrat de cinq ans d’une valeur de 17,5 millions $ avec les «Caps» en février.

Avant le duel de mardi, il comptait deux buts et trois mentions d’aide en huit matchs de séries.

Mark Barberio

Réclamé au ballottage par l’Avalanche du Colorado l’an dernier, Mark Barberio semble avoir trouvé sa niche à Denver. Même s’il a raté plusieurs matchs au cours de la dernière saison en raison d’une blessure au haut du corps, le défenseur québécois a amassé 13 points, dont trois buts.

Il a pris part à tous les matchs de l’Avalanche dans la série contre les Predators, passant en moyenne un peu plus de 22 minutes sur la glace par rencontre, le troisième plus haut total de l’équipe.