Crédit : AFP

TBL-BOS

David Pastrnak, la bougie d’allumage des Bruins

Publié | Mis à jour

Les succès des Bruins de Boston en séries passent directement par les performances de leur premier trio. Un des membres de cette unité est particulièrement productif: David Pastrnak.

À sa deuxième présence en séries depuis le début de sa jeune carrière, l’attaquant de 21 ans compte 17 points en seulement huit matchs. Il était d’ailleurs au sommet des marqueurs de la Ligue nationale de hockey avant les duels de dimanche.

Après avoir grandement contribué à l’élimination des Maple Leafs de Toronto en sept parties, le Tchèque a propulsé les Bruins vers une victoire de 6-2 dans leur premier match contre le Lightning de Tampa Bay samedi grâce à une récolte de quatre mentions d’aide.

«Il complète les jeux qui se présentent devant lui, a expliqué l’entraîneur-chef des Bruins, Bruce Cassidy au "Boston Herald. Il explore toutes les options. On peut voir qu’il est maintenant plus fort en possession de rondelle car il la conserve plus longtemps. Il a assez confiance en ses moyens pour encaisser des contacts et ensuite réaliser un jeu.»

Belle vision

Patrice Bergeron et Rick Nash ont profité des talents de passeur de Pastrnak samedi pour inscrire leurs deuxième et troisième filets des éliminatoires.

Pastrnak a réussi son plus beau relais en deuxième période quand il s’est avancé devant le filet adverse, a fait croire à tout le monde qu’il allait tirer avant de remettre à Bergeron sans regarder. Le Québécois n’allait pas rater sa chance.

«"Pasta" a toujours eu cette vision en plus d’avoir un excellent lancer qu’il utilise beaucoup, a affirmé Bergeron. Quand il est en position de faire davantage que de simplement tirer, il va faire le jeu. Il est très intelligent et il a une excellente vision.»

En bonne compagnie

Dans l’histoire des Bruins, chez les joueurs ayant amassé 17 points ou plus en séries éliminatoires, Pastrnak est le plus efficace avec une moyenne de 2,13 points par rencontre.

Rick Middleton, qui avait récolté 33 points en 17 sorties en 1983 (1,94 point par match), et Phil Esposito, avec ses 27 points en 14 parties en 1970 (1,93 point par match), sont respectivement deuxième et troisième.

Pastrnak tentera de maintenir le rythme dans le cadre du match numéro deux contre le Lightning, lundi à Tampa.