San Jose Sharks v Vegas Golden Knights

Crédit : AFP

SJS-VGK

Sharks-Golden Knights : de la vitesse au menu

Publié | Mis à jour

La série de deuxième ronde entre les Sharks de San Jose et les Golden Knights qui s’ouvre jeudi soir à Las Vegas sera marquée par la vitesse.

Ces deux clubs ont d'ailleurs misé sur la rapidité pour balayer leurs gros adversaires lors du premier tour.

«Je m’attends à un rythme plus élevé, à du jeu plus ouvert», a dit le gardien Marc-André Fleury, des Golden Knights, au site web de la LNH.

«Ils sont plus rapides que les Kings de Los Angeles et ils peuvent générer davantage d’attaque», a ajouté le Québécois.

La première paire de défenseurs des Golden Knights Brayden McNabb et Nate Schmidt aura comme mission de contrer une attaque diversifiée avec Joe Pavelski, Evander Kane et Joonas Donskoi sur la première ligne de même que Logan Couture, Tomas Hertl et Mikkel Boedker sur la seconde.

«Avec nos défenseurs, nous devons nous assurer de faire la même chose que contre Los Angeles : fermer les espaces et limiter leur vitesse», a précisé Schmidt.

De leur côté, les Sharks devront se méfier des rapides attaquants de Las Vegas, qui a terminé cinquième en saison régulière dans la ligue pour le plus grand nombre de buts comptés.

L’avantage de la foule aux Golden Knights

Les Golden Knights pourront compter sur l’avantage de la glace et sur ses spectateurs tapageurs lors de cette série.

«Ce sont des partisans bruyants, excitants et passionnés, a dit le défenseur des Sharks Brenden Dillon, toujours au site web de la LNH. Ils ont de tout, de la musique, des vedettes qui viennent voir le match. Ils ont des mascottes qui font leur numéro.»

L’équipe du Nevada a d’ailleurs maintenu une des meilleures fiches du circuit à domicile avec un bilan de 29-10-2 au T-Mobile Arena, dont deux victoires en autant de matchs contre San Jose. En Californie, les Sharks ont divisé les honneurs contre Las Vegas lors de leurs deux rencontres.

L’importance des gardiens

Les deux équipes ont pu compter sur une performance impeccable de leur gardien numéro un en première ronde, puisque Fleury (.977) et Martin Jones (.970), des Sharks, ont maintenu les meilleurs taux d’efficacité contre leurs adversaires.

Même si Fleury a trois coupes Stanley à son actif, Jones se démarque en série. Il a un taux d’efficacité de .931 en 36 rencontres éliminatoires depuis le début de sa carrière.

Un facteur qu’il ne faudra pas négliger, c’est le possible retour au jeu de Joe Thornton pour les Sharks. Absent depuis le 23 mars en raison d’une blessure au genou droit, le joueur de centre s’entraîne avec ses coéquipiers et il pourrait revenir durant la série, même s’il devrait rater le premier affrontement.