NFL

Laurent Duvernay-Tardif: quand le médecin fascine plus que le footballeur

Publié | Mis à jour

Laurent Duvernay-Tardif a beau porter l’uniforme des Chiefs de Kansas City, être parmi les gardes les mieux payés de la NFL et affronter les meilleurs joueurs de football au monde, c’est son futur titre de médecin qui piquait la curiosité de la centaine d’élèves de sixième année qu’il faisait bouger par le truchement de sa fondation, mardi, au PEPS de l’Université Laval.

Les 125 étudiants des écoles de la Myriade, Beausoleil-et-du-Parc ainsi que l’école d’éducation internationale Notre-Dame-des-Neiges ont profité d’une journée multisports offerte par la Fondation LDT dans le cadre de l’arrêt de la tournée de l’autobus sportif, qui se promène dans plusieurs régions du Québec.

Et chaque fois, l’ancien des Redmen de McGill se fait un devoir d’être présent, et ce, malgré son emploi du temps très chargé, entre ses études en médecine, ses entraînements pour la prochaine saison et ses conférences. La Fondation LDT vise à promouvoir l’activité physique tout en valorisant la réussite scolaire.

«C’est important de prendre le temps, a noté Duvernay-Tardif, qui était à Boston la veille pour livrer une conférence. On se dit des fois qu’on est surchargé, mais des journées comme ça, autant ça fait du bien pour les jeunes, que ça me fait du bien en tant qu’étudiant et sportif.

«Tu viens ici, et le soir, tu es tellement plus ressourcé et tu attaques ta journée d’études avec plus de concentration. Puis, c’est important de redonner aux jeunes. Je suis beaucoup plus brûlé après une journée LDT qu’après un entraînement avec les Chiefs!»

Un médecin fascinant

Si l’athlète de 27 ans fascine pour les efforts inimaginables qu’il a déployés pour la poursuite de ses études en médecine depuis ses débuts dans la NFL, il y a quatre ans, il vivra l’apothéose de ces années de dur labeur à combiner football et école en passant l’examen du Collège des médecins dans deux semaines.

Son curriculum vitae d’étudiant fascinait davantage les enfants que celui de joueur établi dans la NFL qui gagne environ 8,5 millions $ par saison, durant l’activité de mardi!

«Les jeunes sont curieux. Pour eux, le football, ce n’est peut-être pas leur premier sport, mais de savoir qu’ils ont quelqu’un [devant eux] qui poursuit de hautes études tout en maintenant une pratique d’activité physique, je pense que ça les allume, a souligné Duvernay-Tardif.

«Ce qui est vraiment intéressant, c’est que les questions que je reçois de la part de ces jeunes de cet âge-là, c’est d’abord et avant tout sur la médecine. "Ah oui, vous êtes médecin ? C’est quoi être médecin? Je voudrais être médecin et vétérinaire." Ils me font part de leurs aspirations professionnelles et je trouve ça beau, en plus de pouvoir complimenter le tout avec de l’activité physique.»

L’an prochain, sa fondation ajoutera un volet artistique à la tournée provinciale.

En attente

Duvernay-Tardif espère toujours pouvoir accoler les lettres «DR» ou «MD» derrière son chandail des Chiefs lors de la prochaine saison pour souligner l’exploit d’être le premier médecin à fouler un terrain de la NFL. Sa demande déposée, il attend une réponse officielle des autorités du circuit Goodell.

ENCADRÉ

De nouveaux visages chez les Chiefs

Laurent Duvernay-Tardif estime que les Chiefs seront une équipe dangereuse avec l’ajout du receveur de passes Sammy Watkins et l’émergence au poste de quart du jeune Patrick Mahomes.

Âgé de 22 ans, Mahomes succédera comme quart partant à Alex Smith, échangé aux Redskins de Washington en janvier dernier. Le produit du Texas, qui a été le 10e choix au total du repêchage de 2017, avait démarré la dernière rencontre du calendrier régulier contre Denver, où il avait démontré tout son potentiel en cumulant 284 verges par la passe et complétant 22 de ses 35 passes tentées.

«On a ajouté Sammy Watkins qui, je pense, amènera beaucoup d’outils et de profondeur à notre groupe de receveurs. Puis, Patrick Mahomes, c’est la nouvelle vedette et on va voir comment il va se développer au sein de l’organisation. Je suis super confiant après l’avoir vu jouer en fin de saison contre les Broncos. Il a beaucoup de potentiel», a mentionné le numéro 76 des Chiefs.

Les Chiefs ont été éliminés dès le premier tour, l’hiver dernier. Les nombreux départs sur la ligne défensive n’inquiètent pas celui qui en sera à une cinquième saison dans l’uniforme rouge et orange.

«On a perdu beaucoup de monde chez les joueurs de ligne [...] Mais en même temps, on est allés faire de nouvelles acquisitions et à ce point, ça revient entre les mains des "coachs" de créer la chimie et de mettre ensemble l’équipe qu’on veut être. Je crois qu’on a le potentiel pour se rendre loin», a-t-il lancé.

Il se rapportera au camp de printemps de l’équipe le 9 mai, soit immédiatement après son examen de médecine, un arrangement convenu entre lui et l’entraîneur-chef Andy Reid.