Crédit : AFP

NSH-COL

«The Hamburglar» saisit sa chance

Publié | Mis à jour

À son second départ de la saison, son premier des présentes séries, Andrew Hammond a permis à l’Avalanche du Colorado d’éviter l’élimination dans son affrontement de premier tour contre les Predators de Nashville.

En remplacement de Jonathan Bernier, blessé au bas du corps, le «Hamburglar» a bloqué 44 des 45 tirs dirigés vers lui dans une victoire de 2-1 vendredi à Nashville. Il a notamment repoussé 18 rondelles au dernier tiers.

«S’il y a quelque chose que j’ai appris dans ma carrière, c’est que tu ne sais jamais quand tu auras une deuxième chance, a indiqué Hammond au "USA Today". J’ai joué à peu près deux matchs depuis le mois de janvier. À certains moments, j’avais l’impression que je n’aurais pas l’occasion de sauter sur la glace. Mais tu continues à te battre à l’entraînement et, quand l’occasion se présente, tu es prêt.»

Les Predators ont une avance de 3-2 dans la série. Le match numéro six aura lieu dimanche à Denver.

Peu de travail

Hammond, acquis des Sénateurs dans l’échange qui a fait passer Matt Duchene à Ottawa, n’a entamé qu’un match pour l’Avalanche en saison régulière, une défaite de 2-1 contre les Flyers de Philadelphie au cours de laquelle il a réalisé 31 arrêts.

Dans le quatrième match de la série, un revers de 3-2 mercredi, il a remplacé Bernier en troisième période, bloquant les huit lancers auxquels il a fait face.

«C’est une des meilleures performances d’un gardien que j’ai vu, a dit le capitaine de l’Avalanche, Gabriel Landeskog, au site de la Ligue nationale de hockey, à propos du match de Hammond de vendredi. Il était tellement calme. Il n’a jamais arrêté de travailler. Avec une avance de 2-1 avec une minute et demie à écouler, ils ont obtenu des chances de marquer, mais il a été solide. C’était plaisant de le voir à l’œuvre.»

Le «Hamburglar» a obtenu son surnom en 2014-2015, alors qu’il portait les couleurs des Sénateurs. Il avait alors livré une fiche de 20-1-2, tout en maintenant une moyenne de but alloué de 1,79 et un taux d’efficacité de ,941. Il avait grandement contribué à la qualification des Sénateurs en séries.

Peut-être permettra-t-il à l’Avalanche de causer la surprise contre les Predators cette fois-ci.