NSH-COL

L'Avalanche reste en vie

Publié | Mis à jour

Grâce à un but de Sven Andrighetto en fin de troisième période, l'Avalanche a arraché une victoire de 2-1 contre les Predators, vendredi soir à Nashville, pour provoquer la tenue d'un sixième match dans la série.

À VOIR : Sommaire

Le gardien Andrew Hammond a fait tourner les têtes, repoussant 44 tirs pour remporter la première victoire de sa carrière en séries éliminatoires. Le «Hamburglar» obtenait son premier départ en séries depuis le 17 avril 2015, alors qu'il portait les couleurs des Sénateurs d'Ottawa. Hammond a aussi signé un premier gain depuis le 9 avril 2016.

À mi-chemin du troisième tiers, Nick Bonino a donné les devants 1-0 aux Predators, qui semblaient alors se diriger vers le deuxième tour. Le but avait été refusé, mais après la reprise vidéo, on a jugé que Bonino n'a pas volontairement donné un coup de patin sur la rondelle pour marquer.

Gabriel Landeskog a ensuite amorcé la poussée de deux buts de l'Avalanche. Le Suédois a créé l'égalité 1-1 en profitant d'une superbe pièce de jeu de Nathan MacKinnon. Ce dernier a patienté avant de remettre le disque à Landeskog, qui avait une cage béante devant lui. Sur la séquence, le défenseur P.K. Subban s'est compromis en se jetant au sol.

Moins de trois minutes plus tard, Subban a vu sa passe du revers être interceptée dans le territoire adverse, ce qui a mené à une descente à deux contre un à l'autre bout de la patinoire. Andrighetto a sauté sur le retour de lancer de J.T. Compher pour donner les devants aux siens avec 1:28 à faire au troisième engagement.

Devant la cage des Predators, Pekka Rinne a effectué 24 arrêts. 

Devant ses partisans, l’Avalanche tentera de forcer la tenue d’un septième et ultime match, dimanche à Denver.