Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

«Kaboum» Rivas: près de la zone payante

«Kaboum» Rivas: près de la zone payante

Bernard Barré

Publié 16 avril
Mis à jour 16 avril

Maintenant classé 11ième au monde par le prestigieux World Boxing Council et actuel champion NABF, le poids lourd québécois Oscar Rivas (22-0-0,16 K.-O.) voit apparaître la lumière au bout du tunnel.

Après une carrière amateur impressionnante, dont l’apothéose a été sa participation aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, le protégé de Marc Ramsay a fait un sans-faute depuis ses débuts professionnels. Tout ça malgré les embuches administratives pour lui permettre de demeurer au Canada et surtout des blessures sérieuses et agaçantes.

Gros bonhomme, encore très jeune pour cette division de poids, il sera la vedette de la finale au Casino de Montréal jeudi prochain et nul doute qu’il voudra impressionner la galerie pour une insertion rapide dans le prestigieux Top Ten mondial. L’endroit où les millions dansent et flottent au vent.

Son adversaire, le Mexicain, résident des États-Unis, Sergio «Tota» Ramirez(16-5-0, 8 K.-O.) vient d’obtenir une super belle occasion d’attirer les regards sur lui, avec une victoire surprise qui changerait assurément sa carrière. Boxeur durable, il ne peut d’aucune façon être considéré comme favori face à l'athlète olympique colombien, maintenant enraciné à Montréal. Sa mâchoire risque d’être testée solidement.

Rivas n’est pas sans savoir qu’il est présentement dans une lutte avec l’autre athlète olympique québécois Simon Kean(14-0-0,13 K.-O.) pour une place dans le cœur des amateurs et il ambitionne de prouver, que c’est lui le King et l’avenir de cette division de poids chez nous.

Une chose est certaine, jamais dans toute l’histoire de la boxe d'ici, deux jeunes poids lourds n'ont attiré les projecteurs internationaux à la même époque. Et ces mêmes projecteurs sont toujours plus intenses quand il est question de gros gars sur un ring.

De beaux moments excitants se préparent... si tout se passe comme prévu. Malheureusement pour certains, la boxe est une boîte à surprise éternelle où le diable risque de surgir chaque instant. Souhaitons-nous comme amateurs que du bonheur.