MLB

Bartolo Colon perd un match parfait en huitième manche

Publié | Mis à jour

À 44 ans, bientôt 45, le bon vieux Bartolo Colon a surpris le monde du baseball, dimanche, en entamant un match avec sept manches parfaites dans l’uniforme des Rangers du Texas.

«Je ne pense jamais à l’âge que j’ai, j’essaie de faire mon travail, a simplement affirmé Colon, au terme du match, tel que cité sur le site web de baseball majeur. Je suis heureux de faire ce boulot et c’est à ça que je pense.»

Le Dominicain, qui a déjà porté les couleurs des Expos de Montréal en 2002, a donc retiré les 21 premiers frappeurs à lui faire face. Il a ainsi aidé les Rangers à éventuellement l’emporter 3-1, en 10e manche, contre les Astros, à Houston.

Après avoir donné un but sur balles à Carlos Correa et un double à Josh Reddick en fin de huitième manche, Colon a complété sa soirée après sept manches et deux tiers de travail. Il a permis un point et un seul coup sûr en plus de cumuler sept retraits au bâton.

«Quand j’avais lancé sept manches, j’ai commencé à y penser, a avoué Colon, à propos de la possibilité d’obtenir un match parfait. Mais je sais qu’Altuve et ces gars-là peuvent frapper.»

Colon aurait pu devenir le plus vieux lanceur à réussir un match parfait, cette marque appartenant à Randy Johnson, qui avait accompli l’exploit à 40 ans et 252 jours, le 18 mai 2004. Il aurait également pu écarter du livre des records le match sans point ni coup sûr lancé en 1991 par Nolan Ryan, à 44 ans et 90 jours.

Les bons mots du gérant adverse

Même s’il n’a pu écrire une page d'histoire, plusieurs ont félicité Colon pour sa tenue au monticule. Le gérant des Astros A.J. Hinch a notamment été impressionné.

«C’est un gars qui lance des prises et il a eu un match exceptionnel, a reconnu Hinch. Il a envoyé des tirs à l’intérieur, à l’extérieur, il a lancé un peu plus haut, un peu plus bas. Il s’est réinventé comme un gars pouvant attaquer la zone des prises à différents endroits.»

Fait intéressant : Colon a obtenu le départ chez les Rangers en raison d’une blessure subie par Doug Fister, la semaine dernière. Autrement, la formation du Texas compte plutôt l’utiliser comme releveur cette saison.

Bon départ de Verlander

Le partant des Astros, Justin Verlander, s’est lui aussi illustré en ne concédant qu’un point et un coup sûr en huit manches.

Keone Kela (2-0) a été crédité de la victoire tandis que la défaite est allée à la fiche de Hector Rondon (1-1).

Robinson Chirinos a produit les trois points des Rangers. Il a frappé un circuit en solo en troisième et un double de deux points en 10e manche.

Les Rangers (6-11) ont remporté deux des trois matchs de leur série contre les Astros (10-6).