HKO-HKN-SPO-PHILADELPHIA-FLYERS-V-PITTSBURGH-PENGUINS---GAME-ONE

Crédit : AFP

PIT-PHI

Le caractère des Flyers

Publié | Mis à jour

Les Flyers ont montré beaucoup de caractère cette saison. Malgré une série de dix revers d’affilée (0-5-5) du 11 novembre au 2 décembre, ils ont réussi à se qualifier pour les séries. Dans ce deuxième match du premier tour contre les Penguins, les Flyers ont encore une fois fait mentir leurs détracteurs.

«C’était un match à oublier le premier match. Ça frappe toujours plus l’imaginaire quand tu subis une défaite de 7 à 0, mais c’était juste 1 à 0 dans la série, a indiqué Sean Couturier. Nous avions comme objectif de venir gagner au moins un match ici à Pittsburgh et nous l’avons fait. Nous reprenons l’avantage de la glace dans cette série. Je suis vraiment fier de la réponse de notre équipe. C’est à l’image de notre saison.»

Brian Elliott a retrouvé ses repères en bloquant 34 des 35 tirs des Penguins pour signer un premier gain en séries depuis le 15 mai 2016. À cette époque, il portait les couleurs des Blues de St. Louis.

«Je voulais être le plus en contrôle possible. Je ne cherche pas à évaluer ma prestation, je désirais juste bloquer le tir suivant. C’est ma mentalité. Oui, le premier match était difficile contre les Penguins, mais je n’avais pas plus de choses à prouver. J’avais en tête de gagner ce match pour mes amis et mes coéquipiers, c’était ça le principal», a mentionné Elliott.

Claude Giroux a décrit Brian Elliott comme un athlète fier.

«Brian travaille fort et il se bat devant le filet. Nous savions qu’il reviendrait avec une meilleure sortie. Il est une personne fière. C’était agréable de le voir aussi bien jouer. Il a réalisé un très gros arrêt contre Sidney Crosby en deuxième période», a insisté Giroux.

Sidney Crosby restait bien calme après ce premier revers contre les Flyers une égalité de 1-1 dans cette série.

«Si je marque en deuxième période, on parle peut-être d’un match différent. Nous n’avions pas une aussi bonne exécution ce soir (vendredi) et les Flyers en ont profité. Nous ne nous attendions pas à une série facile», a précisé Crosby.

Kristopher Letang a refusé de jeter de l’huile sur le feu en ne critiquant pas Claude Giroux pour sa collision en deuxième période.

«Je n’ai pas encore vu la reprise. Ça se passe vite sur la glace et ça fait partie du hockey. Je suis correct», a mentionné Letang.