WPG-MIN

Les Jets corrigent le Wild à Winnipeg

Publié | Mis à jour

Le Wild du Minnesota avait une lourde commande sur les bras, vendredi soir. La troupe de Bruce Boudreau n'a pu arracher une victoire aux Jets, s'inclinant par la marque de 4 à 1 dans l'intimidant amphithéâtre de la formation du Manitoba.

À voir | Sommaire

Le défenseur Tyler Myers a donné le ton à la rencontre en deuxième période lorsqu'il s'est moqué de Jason Zucker à la ligne bleue avant de faire pareil avec Devan Dubnyk d'un angle restreint.

Largement dominé au chapitre des lancers 43-17, le Wild n'a jamais véritablement été dans le coup, particulièrement en troisième période. Paul Stastny et Andrew Copp ont marqué à près d'une minute et demie d'intervalle devant le filet, puis Patrik Laine a cloué le cercueil de la troupe du Minnesota avec deux minutes à écouler au cadran.

Zach Parisé a privé Connor Hellebuyck d’un blanchissage en enfilant l’aiguille dans la dernière minute de jeu. Le gardien des Jets a fait face à un total de 17 lancers. Pour sa part, Dubnyk a repoussé 40 rondelles devant le filet du Wild.

Blessé au haut du corps, l’attaquant québécois Mathieu Perreault n’a pas pris part à la rencontre. Il avait quitté le match numéro un en deuxième période après avoir subi une dure mise en échec de Mikko Koivu.

La recrue Jack Roslovic a pris la place de Perreault sur l'aile gauche du troisième trio des Jets, aux côtés de Bryan Little et de Joel Armia. Roslovic a tiré son épingle du jeu en récoltant deux mentions d’aide.

Après avoir remporté leurs deux premiers matchs à domicile, les Jets se dirigeront vers St. Paul avec une confortable avance de 2-0 dans la série.

Mercredi, les Jets s’étaient imposés 3-2 devant la formation de Bruce Boudreau. Il s’agissait de la première victoire de l’histoire de la concession lors des éliminatoires. La franchise a été balayée à ses deux présences, en 2006-2007 (connue sous le nom des Thrashers d’Atlanta) et en 2014-2015.

Le troisième match entre les Jets et le Wild aura lieu dimanche soir.