Séries 2018

Les Bruins donnent une leçon aux Leafs

Publié | Mis à jour

David Pastrnak a récolté trois points dans la victoire de 5-1 des Bruins face aux Maple Leafs de Toronto, qui entreprenaient leur série de premier tour dans l’Association de l’Est jeudi soir, au TD Garden de Boston.

À la veille de ce premier match, Bruce Cassidy avait laissé savoir qu’il ne chercherait pas systématiquement à opposer le trio de Bergeron à celui d’Auston Matthews.

Or, Matthews a eu Bergeron dans les pattes toute la soirée. Une stratégie efficace puisque la vedette des Leafs n’a pratiquement pas touché à la rondelle à forces égales. Zach Hyman, l’ailier gauche de Matthews, a bel et bien touché la cible. Mais à ce moment, c’est l’unité de David Krejci qui se trouvait sur la patinoire.

«Bergeron gagne les mises en jeu, alors ils ont toujours la rondelle. Quand tu as la rondelle, tu peux passer plus de temps dans le territoire adverse», a indiqué Hyman.

Plekanec inefficace

Conscient du danger que représentait l’unité du Québécois, Mike Babcock dépêchait systématiquement Tomas Plekanec pour l’affronter lors des mises en jeu en territoire défensif. Bien que ce rôle soit sa spécialité, le Tchèque n’a pas fait le poids.

Au cours des 40 premières minutes de jeu, il n’a remporté qu’un seul de ses cinq duels près de Frederik Andersen. Assez mauvais pour qu’on ne le revoie pas dans ce type de mission au cours du dernier vingt.

Marchand à son mieux

Marchand a démontré le compétiteur qu’il est. La peste était partout. En plus de créer des occasions de marquer, il est entré dans la tête de ses adversaires en complétant ses mises en échec, en jacassant à qui voulait bien l’entendre et... en embrassant le cou de Leo Komarov.

«Il n’arrêtait pas de venir m’achaler après les coups de sifflet», s’est défendu Marchand.

Il a terminé la soirée avec un but et une passe, tout comme Krejci. Torey Krug a récolté deux mentions d’assistance. Toutefois, c’est Pastrnak avec son but et ses deux mentions d’assistance qui a fait le plus de dommage sur la feuille de pointage.

Coulés par l’indiscipline

Si les Leafs souhaitent retourner à Toronto avec l’égalité dans la série, ils devront éviter le banc des punitions ou s’assurer que leur unité d’infériorité numérique fasse le travail.

L’attaque massive des Bruins fut sans pitié avec ses trois buts marqués en six occasions. Les Bostonnais ont remporté la bataille des unités spéciales à tous les niveaux puisqu’ils sont parvenus à écouler leurs trois punitions.