SPO-MONTREAL IMPACT VS NEW ENGLAND REVOLUTION

Crédit : GREG M. COOPER/AGENCE QMI

Impact

Saphir Taïder est devenu essentiel

Publié | Mis à jour

La saison 2018 n’est jeune que de cinq matchs, mais Saphir Taïder s’est déjà imposé comme un élément essentiel de la troupe de Rémi Garde si celle-ci veut avoir du succès.

Sa perte en raison d’un carton rouge dès le premier quart d’heure lors de la dernière rencontre en a fait la preuve par dix, même si la situation a été exacerbée par le fait que l’équipe évoluait avec un homme en moins.

On a vite vu que le milieu de terrain était important dans l’organisation défensive et offensive de l’équipe.

Sans lui, c’est un peu comme si les jambes ne savaient plus ce que les bras faisaient.

Travaillant

Samuel Piette, qui a avoué avoir souffert du départ de son coéquipier contre la Nouvelle-Angleterre, soutient que ce sont les efforts déployés par Taïder qui le rendent important.

Selon Piette, le volume de jeu de Taïder fait en sorte qu’il devient indispensable.

«Saphir travaille énormément, autant défensivement qu’offensivement. Il aime être sur la balle, je pense que c’est lui qui touche le plus de balles dans notre équipe.»

«On a perdu cette présence-là. Jeisson [Vargas] est descendu d’un cran, mais ce n’est pas sa position parce qu’il est plus à l’aise à l’avant.»

S’adapter

S’il y a un élément positif, c’est qu’au moins l’équipe va pouvoir se préparer toute la semaine en sachant que Taïder sera absent.

«Le fait de savoir dès le début que Saphir ne sera pas là, ça nous laisse le temps de nous adapter», souligne Piette.

L’absence de milieu relayeur pourrait inciter Rémi Garde à modifier son approche tactique pour le match contre les Red Bulls de New York, souligne Piette.

«On a plus de temps pour se préparer sans lui et pour déterminer si on doit changer le schéma tactique.»

Solidarité

La perte de Taïder arrive à un fâcheux moment puisque les prochains adversaires de l’Impact, les Red Bulls de New York, sont loin d’être vilains en milieu de terrain.

«Je n’ai jamais joué contre eux, mais ils ont une équipe jeune et dynamique qui est bonne à la maison et qui aime faire bouger le ballon», note Piette.

Aux yeux du milieu de terrain de 23 ans, la solidarité sera essentielle pour que l’équipe puisse rebondir samedi prochain.

«Saphir, c’est une pièce importante qui va être manquante. Peu importe qui va entrer, je ne suis pas inquiet, on a des bons joueurs sur le banc qui peuvent faire la job.»

«Il faut vraiment rester solidaires et être très forts défensivement comme nous l’avons été depuis le début de l’année, à l’exception du dernier match.»

Options

Si l’absence de Taïder compliquera les choses samedi, elle pourrait aussi permettre à un autre joueur d’apporter sa pierre à l’édifice, comme Louis Béland-Goyette ou Alejandro Silva.

«Louis, quand il est rentré, a bien fait, rappelle Piette. C’est quelqu’un qui est à l’aise à cette position.»

«Alejandro a aussi joué à cette position quelques fois à l’entraînement.»