Tennis

Eugenie Bouchard s'incline au premier tour à Charleston

Agence QMI 

Publié | Mis à jour

Rien ne va plus sur le terrain pour la Québécoise Eugenie Bouchard, qui a encaissé un revers en deux manches identiques de 6-4 contre l’Italienne Sara Errani dans un match de premier tour de l’Omnium Volvo Car de Charleston, en Caroline du Sud, mardi.

Bouchard a donc plié bagage d’entrée de jeu lors d’un troisième tournoi cette année, sans compter qu’elle avait été incapable de se qualifier au tableau principal du récent tournoi de Miami. La jeune femme de 24 ans semble chercher les réponses lorsqu’elle se trouve sur la surface de jeu.

«Parfois, je me sens bien et à d’autres moments, je n’ai aucune idée de ce qui se passe, a-t-elle déclaré, selon les transcriptions de presse de la WTA. Je pense que le plus important, c’est de ne pas arrêter. Je me suis sentie à l’aise à l’entraînement récemment et l’objectif évident est de transposer cela dans les matchs.»

«Je pense que davantage de rencontres vont m’aider, a-t-elle ajouté. Ce furent des séances difficiles durant les deux dernières semaines : je jouais un match, je perdais, je m’entraînais deux semaines, je jouais encore et je perdais. C’est une séquence pénible, surtout que je suis plus nerveuse. Je ressens de la pression supplémentaire à chaque match, particulièrement quand je me retrouve sur le court central, qu’il s’agit d’un tournoi majeur et que j’ai possiblement obtenu un laissez-passer.»

Aussi, ses intentions à moyen terme sont assez claires. Elle envisage ainsi la possibilité de prendre part à des événements de l’ITF après sa présence à Bogota, la semaine prochaine. Et tout cela, à l’abri des regards qui la suivent constamment.

«Je veux prendre part à des événements plus petits et jouer des matchs là où il n’y a personne et où les gens ne se préoccupent pas de ce qui se passe. Je veux retrouver le rythme et mon emprise sur mon jeu.»

Des changements de rythme

Justement, le rythme a souvent changé de côté lors du duel de 90 minutes opposant deux anciennes numéro 5 au monde.

Errani, 95e raquette de la WTA, a effacé un retard de 4-3 au second set, réalisant un bris-clé à l’avant-dernier jeu pour ensuite blanchir la représentante de la Belle Province au jeu décisif.

À la première manche, l’Européenne avait remporté les deux premiers jeux du match avant de voir Bouchard obtenir les trois jeux suivants. Toutefois, la constance de l'Italienne est venue à bout du jeu de la Québécoise dans ce set.

Aucun as n’a été réussi durant cet affrontement, chaque femme commettant deux doubles fautes. La gagnante a totalisé quatre bris, contre deux pour «Genie». Cette dernière a été dominée 69-53 au chapitre des points enlevés.

Au prochain tour, Errani, qui a atteint la finale de Roland-Garros en 2012, croisera le fer avec la Roumaine Mihaela Buzarnescu, 15e favorite et 39e joueuse du circuit.