FBN-SPO-SEATTLE-SEAHAWKS-V-OAKLAND-RAIDERS

Crédit : AFP

NFL

Trevone Boykin dans l’eau chaude

Publié | Mis à jour

Le quart-arrière Trevone Boykin fait l’objet d’une enquête policière après qu’une femme l’eut accusé de violence conjugale et les Seahawks de Seattle l'ont libéré mardi.

Le réseau de télévision texan WFAA, affilié au réseau ABC, a publié sur son site un témoignage de sa copine, Shabrika Bailey. Cette dernière souffre notamment d’une double fracture de la mâchoire.

Une dispute à propos d’un message texte reçu par la victime aurait été à l’origine des gestes reprochés. Selon elle, Boykin l’aurait étranglée jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse et elle se serait réveillée dans une mare de sang.

La police de Mansfield, au Texas, a confirmé à WFAA qu’elle avait rencontré le présumé agresseur et qu’elle avait ouvert une enquête.

Le couple avait déjà été arrêté en mars 2017, lorsque Bailey a heurté le mur d’une boîte de nuit à reculons, en voiture, alors qu'il avait en sa possession de la marijuana.

N’ayant pris part à aucun match en 2017, Boykin a participé à cinq parties en 2016. Il a complété 13 de ses 18 passes pour 145 verges, un touché et une interception.