Crédit : AFP

LNH

Les Flames sont en mission

Publié | Mis à jour

Le gardien Mike Smith et les Flames de Calgary sont en mission afin de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Un jeu blanc de Smith, réalisé mardi soir contre les Oilers d’Edmonton, a permis aux Flames de resserrer la course dans l’Association de l’Ouest.

«Cette fois, ç’a commencé avec moi, mais c’est surtout une grosse victoire pour notre équipe, a commenté Smith, cité sur le site web de la Ligue nationale de hockey, après la victoire de 1-0 des siens, au cours de laquelle il a effectué 28 arrêts. Nous avons joué en équipe et chacun est impliqué dans ce que l’on essaie d’accomplir.»

Avec 80 points au classement après 71 matchs, les Flames reluquent l’une des deux places réservées aux équipes repêchées dans l’Ouest, occupées par l’Avalanche du Colorado et les Stars de Dallas.

La formation de Calgary peut aussi espérer devancer les Sharks de San Jose ou les Kings de Los Angeles pour terminer parmi les trois meilleurs clubs de la section Pacifique.

«Nous devons regarder ce qu’on peut contrôler, a indiqué Smith. En bout de ligne, ça va dépendre de ce que nous faisons. Nous contrôlons notre propre destinée, une partie à la fois.»

«Smith a joué tout un match, a pour sa part reconnu son vis-à-vis Cam Talbot, à l’issue du match de mardi. Nous ne pouvions tout simplement pas le déjouer. Habituellement, quand on accorde seulement un but, on est en bonne position, mais c’était impossible d’obtenir un but contre lui.»

Le gros arrêt au bon moment

Un arrêt de la jambière face à Ryan Nugent-Hopkins, en deuxième période, a notamment fait grandement jaser.

«C’est cliché, chaque gardien dit ça, mais il faut faire un arrêt à la fois, a dit Smith. Il faut simplement essayer de faire ce gros arrêt au bon moment. Heureusement, j’ai été capable de le faire.»

Les Flames disputeront un autre match très important, dès vendredi, en accueillant les Sharks de San Jose. Parmi les autres parties cruciales pour le club albertain d’ici la fin du calendrier régulier, il faut noter un séjour de deux rencontres à l’étranger, soit à San Jose et à Los Angeles, les 24 et 26 mars.