Crédit : Ben Pelosse / JdeM

Canadiens

Pire qu’en 2012, mieux qu’en 2001?

Pire qu’en 2012, mieux qu’en 2001?

Félix Séguin

Publié 13 mars
Mis à jour 13 mars

Si les Canadiens ne gagnent pas davantage de matchs d’ici la fin de la saison, ils termineront avec l’une des pires fiches de l’histoire de l’équipe en plus de 40 ans.

Quand on fait une projection sur 82 parties, la troupe de Claude Julien se dirige vers une faible récolte de 74 points.

Je suis remonté jusqu’à la saison 1974-75 afin de comparer l’édition actuelle des Canadiens. Pourquoi ? Parce que depuis 1974-75, les équipes de la Ligue nationale ont disputé entre 80 et 84 matchs par saison. Auparavant, les formations disputaient moins de rencontres.

J’ai exclu les saisons écourtées en raison d’un lock-out (1994-95 et 2012-2013).

Voici les pires éditions des Canadiens depuis 1974-75 :

2000-01 : 70 points (82 matchs)

2017-18 : 74 points (projection sur 82 matchs)

1983-84 : 75 points (80 matchs)

1998-99 : 75 points (82 matchs)

1996-97 : 77 points (82 matchs)

2002-03 : 77 points (82 matchs)

2011-12 : 78 points (82 matchs)

C’est donc dire que les Canadiens pourraient faire pire que les résultats obtenus lors de la saison 2011-12. Rappelez-vous cette saison-là, ce fut la dernière de Pierre Gauthier comme directeur général. Le Tricolore avait terminé au 28e rang du classement général. C’est ensuite que Marc Bergevin avait été embauché.

L’édition actuelle des Canadiens voudra éviter d’avoir un pire résultat que l’édition de 2000-01. Cette année-là, l’équipe montréalaise n’avait alors récolté que 70 points. Au total, 46 joueurs avaient porté l’uniforme des Canadiens. L’édition actuelle est rendue à 37 joueurs.

En 2000-01, des joueurs méconnus comme Craig Darby (78 parties), Jim Campbell (57 parties), Juha Lind (47 parties), Johan Witehall (26 parties) et Andre Bashkirov (18 parties) avaient notamment disputé des matchs avec les Canadiens.

Saku Koivu et Oleg Petrov avaient partagé le premier rang des pointeurs de l’équipe avec une récolte de 47 points. Cette saison, est-ce que Brendan Gallagher (42 points) ou Alex Galchenyuk (40 points) pourront faire mieux ?

J’ai également comparé les deux éditions relativement aux buts marqués et aux buts accordés. Imaginez, l’édition actuelle fait moins bien défensivement.

Saison 2000-01                                 Saison 2017-18

Buts marqués :          2,51 buts par match                          2,51 buts par match

Buts accordés :          2,83 buts par match                          3,09 buts par match

Avec 13 rencontres à jouer, les Canadiens ont besoin de 8 points pour égaler la récolte de 2000-01.

Et la fin de la saison régulière ne sera pas de tout repos.

D’ici la fin du calendrier, l’équipe de Claude Julien affrontera plusieurs adversaires redoutables comme les Penguins (2 fois), les Maple Leafs (2 fois), les Capitals et les Jets.

Les Canadiens auront fort à faire.