Jimmy Vesey

Photo : Jimmy Vesey Crédit : AFP

LNH

Jimmy Vesey s’établit tranquillement

Publié | Mis à jour

Convoité par plusieurs clubs il y a moins de deux ans, l’Américain Jimmy Vesey commence lentement à s’établir dans la Ligue nationale de hockey.

Le joueur des Rangers de New York s’est particulièrement signalé, lundi soir, en inscrivant un tour du chapeau dans un gain de 6-3 face aux Hurricanes de la Caroline.

«Chacun rêve quand il est enfant de marquer un but important ou d’inscrire un tour du chapeau, a commenté Vesey, sur le site web de l’équipe. C’est quelque chose dont je vais toujours me souvenir. C’est un sentiment fantastique.»

Après avoir touché la cible en début de deuxième période, Vesey a obtenu le but gagnant au troisième tiers avant de compléter son exploit dans un filet désert. Il compte maintenant 15 buts et totalise 22 points en 67 matchs depuis le début de la saison.

Davantage utilisé

Âgé de 24 ans, Vesey est encore loin d’être la vedette espérée, mais ses responsabilités sont à la hausse depuis que les Rangers ont échangé de bons éléments à l’attaque, dont Rick Nash et J.T. Miller. En mars, il joue en moyenne 16 minutes et 36 secondes par match. Sa production pourrait ainsi augmenter.

«L’ambiance est toujours meilleure quand tu gagnes, a noté Vesey, après la victoire des Rangers. Personne ne va prendre ça à la légère contre nous parce que nous avons une formation jeune. Nous devons jouer avec passion et fierté chaque soir.»

Pour Vesey, c’est aussi une belle occasion de démontrer ce qu’il vaut vraiment.

Un différentiel à améliorer

D’abord repêché par les Predators de Nashville en 2012, le jeune homme originaire du Massachussetts avait complété ses études universitaires à Harvard avant d’opter pour l’autonomie complète en août 2016. Ayant remporté au passage le trophée Hobey-Baker, remis au joueur par excellence dans les rangs universitaires américains, il avait rencontré plusieurs équipes avant de signer un premier contrat professionnel avec les Rangers.

Au total, Vesey a été limité à 49 points, dont 31 buts, en 147 parties. Il a par ailleurs affiché un affreux différentiel de -32 depuis ses débuts dans la LNH.