Canadiens

«Je dois tourner la page» –Charlie Lindgren

Publié | Mis à jour

Charlie Lindgren avait une mine déconfite dans le vestiaire de l’équipe adverse au Nationwide Arena. L’Américain de 24 ans a perdu un troisième match d’affilée et il a maintenant donné 16 buts à ses trois dernières sorties.

«Ce n’est pas facile. Mais je dois regarder le positif et continuer de travailler. C’était un voyage frustrant pour moi avec trois départs difficiles. Je dois tourner la page. J’ai toujours confiance en mes moyens, je sais que je peux bien jouer dans cette ligue.»

À ses jours avec les Oilers d’Edmonton, Jeff Petry a souvent connu la morosité d’une fin de saison où l’équipe était éliminée depuis plusieurs semaines.

«C’est une période difficile. J’ai vécu ça auparavant. C’est facile de devenir frustré. On doit justement s’assurer de ne pas être frustré, de ne pas changer notre jeu. On doit essayer de s’améliorer en tant qu’équipe et chacun de nous pourra s’améliorer individuellement.»

Brendan Gallagher a expliqué cet autre revers par l’indiscipline de son équipe en première période.

«On a marqué à notre première présence. C’est 1-1, on écope de deux punitions et ils marquent les deux fois. Quand tu joues à l’étranger, c’est dur de revenir d’un retard de deux buts. On a bien commencé le match, mais ils ont profité de leurs chances. Écouler des punitions nous aurait permis de bâtir sur ça.»

Sans Danault et Froese

Atteint au visage par la rondelle lors de la rencontre de samedi à Tampa, Phillip Danault n’a pas affronté les Blue Jackets lundi soir. Revenu au jeu le 20 février après une absence de 15 rencontres en raison d’une commotion cérébrale, il avait aussi raté le match contre les Panthers de la Floride du 8 mars après avoir souffert de raideurs au cou. Quant à Andrew Shaw, même s’il n’avait pas participé à l’entraînement matinal de l’équipe, il était bel et bien à son poste à Columbus. Quoiqu’en santé, l’attaquant Byron Froese, lui, a été laissé de côté pour la première fois en sept rencontres.

Loin du Vézina

Pour assurer leur place en séries éliminatoires, ce qui est loin d’être acquis, les Blue Jackets devront compter sur leur gardien Sergei Bobrovsky, dont les performances sont incomparables à celles de l’année dernière où, pour la deuxième fois de sa carrière, il s’était vu décerner le trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH. Le Russe de 29 ans a remporté 30 matchs depuis le début de la saison (il en avait gagné 41 l’an dernier), mais il a surtout subi 21 défaites en temps réglementaire et cinq autres en prolongation.

Sommet personnel

En déjouant Bobrovsky dès la 34e seconde de jeu dans le match, Brendan Gallagher a atteint un sommet personnel en inscrivant un 25e but. Il a surpassé sa production de 24 qu’il avait signée en 2014-2015. C’est au cours de cette même saison qu’il a réalisé sa meilleure récolte de points avec 47. Il ne lui en manque que six pour surpasser ce plateau.

Reilly en audition

Acquis du Wild du Minnesota le mois dernier, Mike Reilly a joué lundi dans un septième match de suite avec le Canadien et il a su obtenir la confiance de son entraîneur-chef, Claude Julien, qui l’a utilisé pendant plus de 20 minutes lors de six de ces rencontres, dont 22 min 42 s lundi soir.

Et de 100 pour Petry et Galchenyuk !

Jeff Petry et Alex Galchenuyk en étaient lundi soir à leur 100e match de suite. Ils figurent parmi les cinq seuls joueurs à avoir disputé les 69 rencontres du Canadien depuis le début de la saison. Les autres sont Brendan Gallagher, Paul Byron et Karl Alzner. Ce dernier est d’ailleurs l’un des hommes de fer de la LNH. Il se retrouve en effet au quatrième rang du classement des plus longues séquences actives de matchs consécutifs avec 609. Il est devancé par Keith Yandle (700), des Panthers de la Floride, Patrick Marleau (693), des Maple Leafs de Toronto, et Phil Kessel (680), des Penguins de Pittsburgh.

Jones en feu

Seth Jones connaît actuellement les meilleurs moments de sa carrière, lui qui a maintenant inscrit cinq buts et deux passes à ses trois dernières rencontres. Échangé par les Predators de Nashville le 6 janvier 2016 en retour de l’attaquant Ryan Johansen, le défenseur des Blue Jackets est le deuxième meilleur pointeur de son équipe avec 48 points, derrière Artemi Panarin, qui trône au sommet avec 62 points.