Beyond Sport Global Awards

Crédit : AFP

Lutte

La WWE à Montréal : un moment spécial pour Sami Zayn

Publié | Mis à jour

La World Wrestling Entertainment (WWE) a annoncé cette semaine la diffusion de ses émissions hebdomadaires «RAW» et «SmackDown Live» les 30 avril et 1er mai au Centre Bell, et parmi ceux se réjouissant le plus de cette nouvelle, il y a le Québécois Sami Zayn, qui sera d’ailleurs l’une des têtes d’affiche du deuxième gala.

Né Rami Sebei, le natif de Laval fera les frais d’un match de championnat de la WWE lors de son passage dans la métropole québécoise, selon ce qu’a précisé le promoteur evenko lundi. Dans un combat impliquant également son compatriote bien connu Kevin Owens, Shinsuke Nakamura et l’actuel détenteur de la ceinture, A.J. Styles, il tentera d’épater son public sous l’œil attentif des caméras de télévision, ce qu’il n’a pas eu la chance de faire souvent depuis son arrivée au sein de la fédération en 2013.

«Chaque fois que je viens ici, c’est très spécial pour moi. Montréal reste ma ville et je m’y sens toujours bien. Habituellement, la période entre Royal Rumble (en janvier) et WrestleMania (prévu cette année le 8 avril) est très importante pour nous, mais personnellement, elle est encore plus longue maintenant avec ces deux événements, a-t-il commenté en entrevue avec l’Agence QMI il y a quelques jours. J’ai espoir d’entrer à WrestleMania 34 de la bonne façon et de me retrouver en bonne position pour réaliser des choses significatives à Montréal.»

Fierté

Celui ayant auparavant arboré le logo de la Ville sur son maillot estime aussi que la présence de deux lutteurs d’ici n’est pas étrangère à la décision de la WWE d’organiser un «programme double» au domicile du Canadien de Montréal. Jamais l’édifice n’a été le théâtre de deux soirées de lutte en autant de soirs.

«Moi et Kevin, nous sommes Québécois et ça faisait longtemps que les amateurs attendaient de voir des gars d’ici percer et demeurer dans la WWE pour de nombreuses années. Ils n’avaient pas eu cela depuis les Quebecers, avec Jacques Rougeau et Pierre Carl Ouellet, a-t-il précisé, tout en ajoutant avoir été agréablement surpris à l’annonce de la tenue des deux galas montréalais. Je suis très fier de ce que nous avons fait et je pense que nous sommes une raison pour laquelle la WWE a choisi de venir ici deux fois.»

Beaucoup de travail

D’ici son retour dans la Belle Province à la fin avril, Zayn se concentrera sur ce qui l’attend au gala «FastLane», un événement de la bannière «SmackDown Live» prévu dimanche soir à Columbus. Après un peu de repos avec les amis et la famille à Montréal, il devait effectivement se diriger en Ohio pour un duel à six, avec la ceinture de la WWE à l’enjeu.

Cependant, peu importe la suite, il apprécie chaque moment passé au sein des grandes ligues, lui qui a passé plusieurs années à montrer son savoir-faire sur la scène de la lutte indépendante québécoise.

«Je ne pense pas trop à long terme, je suis très chanceux d’avoir réalisé mes rêves. J’y vais un jour à la fois et j’apprécie la chance que j’ai obtenue, a affirmé celui qui souhaite laisser sa marque dans le milieu de la lutte. Les opportunités de se retrouver dans une finale d’un événement de télé à la carte comme celui-là sont rares et on ne sait pas quand la prochaine fois arrivera. Donc, je ne prends rien pour acquis et je donne mon 100 %, parce que tu ne peux pas savoir ce que tu feras dans un mois.»