Tennis

Félix Auger-Aliassime a raison de Vasek Pospisil dans une lutte fratricide à Indian Wells

TVA Sports et l'Agence QMI

Publié | Mis à jour

La passation des pouvoirs au sein de l’élite du tennis canadien est bel et bien en train de se produire.

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a montré la porte à son compatriote britanno-colombien Vasek Pospisil en deux manches de 6-2, 7-6 (4), au premier tour du prestigieux tournoi ATP d’Indian Wells, vendredi.

Au deuxième tour, Auger-Aliassime retrouvera... l’Ontarien Milos Raonic, 32e tête de série du Masters 1000 californien. L’espoir canadien de 17 ans, modeste 169e joueur mondial et issu des qualifications tout comme Pospisil, obtient du même coup le meilleur résultat de sa vie dans un tournoi de ce calibre.

Le protégé de Guillaume Marx a sauvé une balle de match à 6-5 en faveur de Pospisil pour forcer la tenue du bris d’égalité en deuxième manche. Il a amorcé la rencontre en force, brisant son adversaire d’entrée. Au cours la première manche, le Québécois a d’ailleurs brisé à deux reprises Pospisil, qui a présenté un faible taux d’efficacité de 36 % en premières balles.

À terme, le Québécois a réussi 11 as contre deux pour Pospisil. Les deux joueurs ont chacun commis deux doubles fautes.

Pospisil, 27 ans et 75e joueur au monde, est comme Auger-Aliassime un produit du Centre national d’entraînement (CNE) de Tennis Canada à Montréal. Ce gain d’Auger-Aliassime s’inscrit dans la foulée des succès des jeunes Canadiens tels que lui et son ami ontarien Denis Shapovalov en relève des meilleurs tennismen unifoliés tels que Raonic, Pospisil, Peter Polansky et autres Frank Dancevic.

Raonic a profité d’un laissez-passer au premier tour. De son côté, Shapovalov doit affronter le 30e favori uruguayen Pablo Cuevas en deuxième ronde.