Impact

Montréal, un défi qui plaît à Rod Fanni

Publié | Mis à jour

Le nouveau défenseur de l’Impact, Rod Fanni, est particulièrement heureux de se retrouver sous les ordres de Rémi garde et son équipe d’entraîneur.

Le Français a beau être connu pour ses années avec Marseille, il n’a aucun problème à se retrouver sous l’égide de gens liés à l’Olympique lyonnais, qui sont pour lui d’anciens féroces adversaires.

«J'avoue qu'on était plutôt rivaux en France, mais c'est aussi le charme du football. C'est comme ça qu'on s'enrichit, je suis très "friendly" avec les gens», a-t-il mentionné, jeudi, en entrevue à «l’Impact cette semaine».

«Pour moi c'est une fierté de travailler avec eux, a-t-il ajouté. Je ne sais pas l'aura qu'ils ont ici, mais en France on a beaucoup de respect pour eux.»

L’âge n’est qu’un chiffre

À 36 ans, Rod Fanni n’est plus une jeunesse pour un sportif professionnel. Mais les partisans de l’Impact peuvent être certains qu’il est dans une forme impeccable.

«C'est ce que me disaient mes anciens préparateurs physiques, ils ne comprennent pas, a-t-il expliqué. Ils me disent "quand on regarde les chiffres, on voit des statistiques comme les jeunes". Et moi non plus je ne comprends pas. Je ne pensais pas être à 36 ans en aussi bonne forme.»

Le vétéran n’est pas certain de jouer dès samedi contre le Crew à Columbus, mais il a avoué avoir encerclé la date du 17 mars sur son calendrier. L’Impact affrontera ce jour-là le Toronto FC au Stade olympique.

«On attend celui-là avec impatience», a-t-il admis en souriant.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.