SPO-REMPARTS DE QUÉBEC VS CATARACTES DE SHAWINIGAN

Crédit : ANDRÉANNE LEMIRE/AGENCE QMI

LHJMQ

Un autre duel capital pour les Remparts

Publié | Mis à jour

Si les Remparts de Québec veulent enlever la sixième place au terme du calendrier régulier dont il ne leur reste que cinq parties à disputer, ils devront poursuivre sur leur élan des dernières semaines, jeudi soir, à l’aréna Iamgold face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

La course pour l’obtention de l’avantage de la glace en prévision du premier tour éliminatoire à laquelle prennent part les hommes de Philippe Boucher depuis des mois est toujours aussi serrée.

Malgré leurs victoires à répétition depuis la fin janvier, dont leur actuelle séquence de sept matchs d’affilée sans revers en temps réglementaire, ils n’ont pas bougé d’un iota au classement général, demeurant huitièmes pendant que les Tigres de Victoriaville poursuivaient leur remontée dans la hiérarchie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Victoriaville et les Huskies affichent 80 points au compteur contre 78 pour les Remparts, de là toute l’importance du duel de jeudi puisque chacune de ces trois formations a atteint le plateau des 63 rencontres.

Accusant quatre points de retard sur Québec avant leur partie de mercredi soir au neuvième échelon, les Islanders de Charlottetown aspirent eux aussi à amorcer le bal printanier devant leurs partisans.

Incertitude

À un peu plus de 24 heures du début de la première de deux rencontres en Abitibi cette semaine, Philippe Boucher ne savait pas encore s’il allait pouvoir compter sur une formation complète.

Le Suisse Philipp Kurashev n’est pas encore complètement remis de la pneumonie qui l’a cloué au lit, la semaine dernière, alors que Matthew Boucher et Pascal Laberge ont raté l’entraînement à la veille du départ.

C’est sans compter que Mikaël Robidoux est retourné à la maison familiale sur la Rive-Sud de Montréal pour quelques jours après avoir subi une déchirure du ligament collatéral interne du genou gauche contre l’Armada, vendredi passé.

«Je veux qu’on continue à faire les bonnes choses, autant devant le filet qu’en défensive qu’à l’attaque. On a quelques gars malades et éclopés, alors j’ai hâte de voir l’état des troupes demain matin [jeudi]. C’est pour cela qu’on a amené deux jeunes avec nous [Gabriel Montreuil et Xavier Cormier, du Blizzard du Séminaire Saint-François]. Malgré tout, j’aimerais qu’on continue à jouer selon notre manière et à bien faire les choses.»

«On s’est entendus ensemble pour qu’il aille chez lui et qu’il revienne la semaine prochaine, a poursuivi l’entraîneur-chef en parlant de son attaquant qui a dû se résigner à mettre une croix sur le reste de la campagne. Ce ne sont pas des moments faciles, je peux sympathiser avec lui, ça m’est arrivé souvent d’avoir de longues blessures, même coup sur coup comme lui. Il faut qu’il vive ces émotions-là et il ne faut pas que tu les caches. On est là pour lui et de l’aider quand il a besoin.»

Capitaine Boucher lui a d’ailleurs envoyé un message d’encouragements sur sa page Twitter au cours des derniers jours.

«Je voulais lui remonter le moral. Ça a été émotif pour tous les gars dans la chambre quand on a su ce qui était arrivé. Au dernier match, on avait tous écrit son numéro au crayon sur notre bras. Il prenait beaucoup de place dans la chambre et il aidait les gars à garder le sourire tous les jours», a expliqué le vétéran de 20 ans.

En vitesse

Antoine Samuel défendra la forteresse québécoise jeudi soir alors que Dereck Baribeau, fort d’un jeu blanc dimanche à Shawinigan, devrait se retrouver entre les poteaux le lendemain à Val-d’Or.

Le défenseur Andrew Picco est le joueur-étudiant du mois de février chez les Remparts. Picco est inscrit à des cours par correspondance à l’Université d’Acadia en... français et nutrition!