Crédit : Antoine Saito

Sports divers

International Gymnix: place à la relève!

Publié | Mis à jour

Âgée de 13 ans seulement, Zoé Allaire-Bourgie ne cache pas ses ambitions : elle veut participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Pour elle et pour des centaines d’autres gymnases de partout dans le monde, la prochaine étape vers cet objectif sera l’International Gymnix, qui se tiendra de jeudi à dimanche au Complexe sportif Claude-Robillard.

La 27e présentation de cette compétition de gymnastique artistique féminine s’annonce relevée. Plus de 1000 gymnastes provenant d’une dizaine de pays participeront à l’événement. Du jamais vu. Les États-Unis, la Russie, le Japon et la France, puissances mondiales de la discipline, auront des représentantes. Quant à la délégation canadienne, elle comprendra notamment les gymnastes olympiques Shallon Olsen, Isabela Onyshko et Rose Woo.

Même si la concurrence sera forte, Allaire-Bourgie a fixé la barre haute pour cette compétition qui sera déterminante pour la suite de son développement.

«À cette compétition-là, l’entraîneur-chef de l’équipe nationale canadienne décidera quelles gymnastes il enverra dans des compétitions un peu partout dans le monde [dans les prochains mois]. C’est pour ça que c’est une compétition importante. Pour le nombre qu’on est, il n’y a pas beaucoup de places disponibles», a raconté la Montréalaise, qui s’entraîne au club Gymnix depuis l’âge de 4 ans.

Le désir de faire mieux

Lors du dernier International Gymnix, sa performance à la Coupe junior lui avait valu des sélections pour le Trofeo Citta di Jesolo, en Italie, et l’Élite Gym Massilia, à Marseille, en France. Cette année, elle veut faire encore mieux.

«L’an dernier, j’avais fait une finale, à la poutre. J’étais arrivée deuxième. Cette année, j’aimerais faire une finale de plus», a précisé la gymnaste, qui a joint l’équipe nationale de développement en mars 2017.

La jeune fille originaire de Bangkok, qui a pour modèles Simone Biles et Ellie Black, mise également sur l’épreuve en équipe pour se démarquer. «L’équipe canadienne, on est forte. Par contre, je ne sais pas à quoi ressemblent les équipes des autres pays. On devra voir là-bas. Mais on aimerait être sur le podium.»

Allaire-Bourgie sera la seule représentante du Québec à la Coupe internationale junior de l’International Gymnix. Les Québécoises seront toutefois plus nombreuses au Challenge Gymnix, une épreuve internationale qui opposera des athlètes de catégorie élite. La Classique Gymnix accueillera des gymnastes de catégories provinciale et nationale.