FBL-GER-BUNDESLIGA-FREIBURG-BAYERN MUNICH

Crédit : AFP

Soccer

Müller et le Bayern trop forts à Fribourg

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Le Bayern Munich a tranquillement poursuivi sa marche vers un sixième titre consécutif dimanche en s'imposant 4-0 à Fribourg, avec un Thomas Müller de nouveau éblouissant, pour compter désormais 20 points d'avance sur son premier poursuivant Schalke, au soir de la 25e journée de Bundesliga.

Müller, capitaine depuis septembre en l'absence de Manuel Neuer, a marqué un but (4-0), provoqué un contre-son-camp de Fribourg (1-0), et fait une passe décisive à Wagner (3-0). Le deuxième but a été l'œuvre de Corentin Tolisso, d'une extraordinaire frappe de 30 mètres en pleine lucarne.

«Nous avons été concentrés et engagés», a commenté Müller, «au début, Uli (le gardien Sven Ulreich) nous sauve dans une situation de un contre un. Si on avait pris ce but ça aurait été un autre match, mais c'est le foot, nous avons bien fait le boulot».

Les champions en titre avancent à toute vapeur, avec 11 victoires et un nul sur leurs 12 derniers matches. Ils sont en outre quasiment qualifiés pour les quarts de finale de Ligue des champions, après leur victoire 5-0 à l'aller contre Besiktas.

Chef d'oeuvre de Tolisso

À neuf journées de la fin du championnat, Munich compte 63 points, contre 43 à Schalke. Dortmund, qui est allé chercher un nul 1-1 samedi dans le choc de la journée à Leipzig, suit avec 42 unités, à égalité avec Francfort.

À Fribourg, une équipe de milieu de tableau, Jupp Heynckes avait composé son secteur offensif de façon totalement expérimentale. Aucun ailier de métier (Robben sur le banc, Ribéry forfait pour gastro-entérite, et Coman blessé), mais Müller et Thiago pour appuyer Sandro Wagner, aligné en pointe à la place de Lewandowski.

Le «Rekordmeister» n'a pas fait durer le suspense. Müller a provoqué le premier but (25e) à la suite d'un improbable billard avec le défenseur Caglar Söyüncü et le gardien Alexander Schwolow, qui a finalement poussé la balle de la cuisse dans son propre but.

Après le chef d’œuvre de Tolisso (2-0, 29e), Wagner en deuxième période prolongeait dans les filets un ballon gratté par Müller dans les pieds d'un défenseur (3-0, 54e). Et le capitaine concluait lui-même le festival en reprenant comme à l'entraînement au premier poteau un corner de Kimmich (4-0, 69e).

Le Bayern peut aussi se réjouir de la partie de son gardien Sven Ulreich, qui remplace Manuel Neuer depuis août et donne désormais toute les garanties nécessaires. Le portier a notamment réussi en première période une formidable parade «à la Neuer», en détournant en corner du bout du pied un tir d'un attaquant qui se présentait seul devant lui.