Crédit : Anne-Marie Sorvin-USA TODAY Sports

Impact

Impact: la bonne réaction

Publié | Mis à jour

La déception était vive dans le vestiaire de l’Impact de Montréal, dimanche, parce que tout le monde estimait mériter un meilleur sort.

Saphir Taïder est même allé jusqu’à dire que la victoire n’était pas impossible.

«Malgré tout, on a tout donné et on s’est battu, a lancé le milieu de terrain. On a pris deux buts qu’on pouvait éviter, mais on n’a pas baissé la tête, et c’est dommage parce qu’on aurait aimé repartir avec au moins un point.»

«Avec un peu plus de justesse, on aurait pu gagner.»

Buts douloureux

Les Whitecaps de Vancouver ont marqué leurs deux buts dans un intervalle de sept minutes et c’est ce qui a fait mal, selon Taïder.

«Sur leur premier but, ils ont marqué peut-être dans notre meilleure phase de jeu durant ce match. On avait la possession du ballon, on avait des occasions. Le football est parfois cruel.»

Samuel Piette croit que c’est parce que tout allait rondement offensivement que l’équipe s’est fait surprendre par le duo Alphonso Davies et Kei Kamara sur le premier but des locaux.

«On n’a pas concédé beaucoup en première et en deuxième demie, mais il y a eu un manque de concentration pendant 10 ou 15 minutes en deuxième.

«Les choses allaient tellement bien offensivement qu’on s’est peut-être un peu relâchés derrière.»

Bonne réponse

Malgré les deux buts encaissés, les joueurs du Bleu-Blanc-Noir n’ont jamais baissé les bras et c’est un élément positif.

«Nous avons travaillé très fort, surtout en seconde demie où nous étions les agresseurs, a insisté Ken Krolicki. Nous avons eu plus d’occasions qu’eux, mais on n’a pas su en profiter.»

Piette a d’ailleurs souligné cette belle démonstration de caractère dans l’adversité.

«J’ai bien aimé notre réaction, on a appliqué le plan de match, on a été patients, on est restés concentrés et on a eu plusieurs chances en fin de match.»