FBL-ITA-SERIEA-LAZIO-JUVENTUS

Crédit : AFP

Soccer

La Juventus est inébranlable

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Indestructible Juventus. Alors qu'ils étaient tenus en échec à Rome par la Lazio et risquaient de voir Naples s'échapper, les Turinois ont trouvé les ressources pour inscrire par Dybala un but d'une immense importance dans le temps additionnel, samedi lors de la 27e journée de Serie A.

Plus de 92 minutes d'ennui absolu pour un éclair de Dybala: la Juventus a donné une incroyable leçon d'efficacité samedi, illustrant jusqu'à la caricature sa culture de la victoire.

Car on jouait les dernières secondes du temps additionnel d'un très pauvre match au sommet quand Dybala a résisté à deux défenseurs romains pour se mettre en position de tir et trouver en déséquilibre la lucarne de Strakosha (90+3).

Face à la Lazio, une équipe qui ne lui réussit pas cette saison (deux défaites, en SuperCoupe d'Italie et au match aller en championnat), la Juve a donc terriblement souffert mais a fini par arracher les trois points qui lui permettront de rester au moins au contact de Naples.

Avant le deuxième choc de cette 27e journée à 20h45, entre le leader napolitain et l'AS Rome (5e), les Turinois restent en effet deuxièmes, à une longueur. Mais ils ont un match à rattraper dans 10 jours face à l'Atalanta Bergame.

Dans un match fermé et hâché, les bianconeri n'ont pas cadré la moindre frappe en première période et ont fait à peine plus après la pause.

Les Romains, qui restent 3e mais se retrouvent sous la menace directe de l'Inter Milan et de la Roma, n'ont pas brillé non plus, avec une tête de Milinkovic-Savic sur Buffon comme principale occasion, à la 20e minute.

Sans Higuain, blessé, avec un secteur offensif diminué (Cuadrado et Bernardeschi sont indisponibles), la Juve n'a tout de même pas donné toutes les garanties de bonne santé à trois jours de retrouver Tottenham en Ligue des Champions.

À Londres, les bianconeri devront renverser la tendance, après le 2-2 concédé à l'aller à Turin. Ils n'arrivent pas dans leur meilleure forme de la saison, mais ils ont montré samedi qu'ils n'étaient jamais vaincus avant le coup de sifflet final.