Crédit : AFP

Olympiques

Olympiques: Kaillie Humphries et Phylicia George en bronze

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Canadiennes Kaillie Humphries et Phylicia George ont remporté la médaille de bronze à l'épreuve féminine du bobsleigh à deux, mercredi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Conséquemment, les deux représentantes de l’unifolié ont obtenu la 21e médaille de leur pays aux Jeux 2018. Pour Humphries, il s’agit d’un troisième podium olympique, elle qui avait remporté l’or lors de cette épreuve à Vancouver en 2010 et à Sotchi quatre ans plus tard.

Au cours de leur quatrième et dernière descente, les Canadiennes ont remis un temps de 50,77 s et conclu avec un chrono global de 3 min 22,89 s.

«Nous sommes sorties fortes, la pression était sur nous, nous savions que nous devions nous offrir une bonne performance», a déclaré Humphries au «National Post».

Elle a également crédité un changement d'équipement de mardi à mercredi en remplaçant les patins sur son traîneau, ce qui a augmenté sa vitesse pour les deux dernières manches de la compétition.

Pour George, cette participation aux Jeux olympiques d’hiver avait un cachet particulier puisqu’elle a pris part aux Jeux de Londres en 2012 et de Rio en 2016, où elle a pris part aux 100 mètres haies terminant respectivement cinquième et huitième.

«Être capable de me qualifier d’olympienne d’été et d’hiver, et maintenant d’avoir ma première médaille olympique, c'est incroyable, a-t-elle indiqué. Kaillie (Humphries) m’a écrit un message sur Twitter après les JO de Rio en me disant "Voulez-vous venir faire du bobsleigh". Au début, je lui ai répondu "es-tu folle", mais je suis heureuse d’avoir accepté l’invitation et d’être ici.»

Les Allemandes Lisa Buckwitz et Mariama Jamanka (3:22,45) ont décroché l’or, devançant de justesse les Américaines Elana Meyers Taylor et Lauren Gibbs (3:22,52).

Deux autres duos du Canada étaient en action et ont pris possession des sixième et septième places. Alysia Rissling et Heather Moyse (3:23,63) ont été légèrement meilleures que leurs compatriotes Christine De Brun et Melissa Lotholz (3:23,89).