Crédit : AFP

Olympiques

Olympiques: l'or pour Ted-Jan Bloemen au 10 000 mètres

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Seulement quatre ans après son arrivée au Canada, le Néerlandais d’origine Ted-Jan Bloemen a remporté la médaille d’or à l'épreuve du 10 000 mètres en patinage de vitesse longue piste, jeudi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

L’athlète de 31 ans a ainsi grimpé sur le podium une deuxième fois depuis son arrivée en Corée du Sud, lui qui avait mérité l’argent au 5000 m. Le détenteur du record mondial du 10 000 m a établi une marque olympique en patinant en 12 min 39,77 s. Il s'est retrouvé à court de son record du monde par environ trois secondes.

«J’avais un rêve et j’ai toujours cru au fond de moi que j’étais capable de faire quelque chose de spécial sur la glace, a-t-il affirmé au réseau Sportsnet. Je devais trouver une nouvelle façon de faire les choses parce que j’avais frappé un mur dans ma carrière. J’ai trouvé cette voie en venant au Canada et j’en ai retiré beaucoup plus que j’avais espéré.»

L’ancien membre de l’équipe néerlandaise de patinage de vitesse est déménagé au Canada, le pays où son père est né, il y a quatre ans parce qu’il avait besoin de renouveau dans sa carrière. La décision a été payante.

Jorrit Bergsma, des Pays-Bas, a terminé l’épreuve au deuxième rang, avec un temps de 12:41,98, alors que l’Italien Nicola Tumolero (12:54,32) a décroché le bronze.

Une longue attente

Boemen, accompagné de son entraîneur Bart Schouten, a dû attendre 13 interminables minutes avant de savoir s’il allait monter sur la première marche du podium. Le favori pour l’emporter, le Néerlandais Sven Kramer, s’élançait en dernier. Avec quelques tours à faire, le patineur canadien a réalisé que le multiple champion olympique n’allait pas être en mesure de battre son chrono.

«J’ai tranquillement réalisé au cours de la dernière course que j’allais devenir champion olympique, a expliqué Bloemen. C’est incroyable.»

«Il [Kramer] était imbattable et Ted l’a battu. C’est énorme», a par ailleurs dit Schouten au National Post.

Kramer (13:01,02), qui avait déjà remporté le 5000 m à Pyeongchang, a finalement livré une performance décevante en prenant le sixième rang, derrière le Canadien Jordan Belchos (12:59,51).

Le Néerlandais compte cinq titres de champion du monde au 10 000 m à son palmarès. Même s’il est une véritable légende de son sport, il ne l’a toutefois jamais emporté sur cette distance aux Jeux olympiques.