Crédit : AFP

Olympiques

Olympiques: le Français Pierre Vaultier fait le doublé en snowboard cross

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Le Français Pierre Vaultier, déjà champion olympique en 2014 à Sotchi, a conservé son titre en snowboardcross jeudi à Pyeongchang, après s'être fait une immense frayeur en demi-finale.

Vaultier, qui est âgé de 30 ans, a devancé l'Australien Jarryd Hughes (2e) et l'Espagnol Regino Hernandez (3e), qui a remporté la première médaille de son pays aux Jeux d'hiver depuis 1992.

Leader de la Coupe du monde, champion du monde en 2017 et grand favori de l'épreuve, Vaultier, qui avait débuté la journée en terminant premier de la manche de classement, a failli pourtant ne pas voir la finale, après sa chute en demie.

«Cette demi était un sacré bazar. Que dire ? Ca a été un coup de malchance balayé par un coup de chance, que je puisse finir 3e. Tomber et se qualifier, c'est rare. Tomber, déchausser et se qualifier, c'est rarissime», a-t-il raconté après la course.

«Il s'est passé énormément de choses dans ma tête. J'ai cru que tout était fini mais je suis resté concentré. Il m'avait semblé voir seulement deux concurrents passer donc j'y croyais», a-t-il ajouté.

Alors en finale, Vaultier a fait en sorte de repousser au maximum toute possibilité d'aléatoire. La stratégie était simple: partir le premier, finir le premier. Elle a fonctionné. Hugues et Hernandez n'ont jamais pu ne serait-ce qu'approcher le Français et ont dû se contenter de l'argent et du bronze.

Avec deux titres olympiques, le record de victoires en Coupe du monde (22), le record de globes de cristal (5) et son titre de champion du monde décroché l'année dernière à Sierra Nevada, Vaultier est désormais à la tête d'un palmarès éblouissant.

L'autre grand moment de cette finale du snowboardcross a donc été la médaille de bronze de Hernandez, la première de l'Espagne depuis les Jeux d'Albertville en 1992.

«C'est quelque chose d'incroyable, c'est un rêve devenu réalité, s'est réjoui le rider de 26 ans. Je ne sais pas quelle répercussion cela va avoir en Espagne, mais j'espère que ça va faire bouger les choses parce que nous sommes un sport minoritaire et j'espère que les gens commenceront à en savoir plus sur ce sport si incroyable et dans lequel l'Espagne a un excellent niveau à l'échelle mondiale.»

Le Canadien Christopher Robanske a établi le meilleur résultat unifolié avec une 11e place. Kevin Hill (14e) et Eliot Grondin (36e) ont également participé à l'épreuve. Pour sa part, Baptiste Brochu n’a pas pu prendre part à l’épreuve, lui qui a subi une microfracture du tibia pendant une descente d’entraînement. Son père a annoncé le retrait de l’athlète de 23 ans mercredi (heure du Québec), quelques heures avant le début de la compétition.