Crédit : Ernest Doroszuk/Toronto Sun / QMI Agency

LCF

Julian Feoli-Gudino choisit Ottawa

Publié | Mis à jour

Après avoir connu la meilleure saison de sa carrière, Julian Feoli-Gudino voulait tester le marché des joueurs autonomes de la Ligue canadienne de football (LCF).

Le receveur de passes de 30 ans n’a pas eu à patienter très longtemps. Moins de 24 heures après l’ouverture, mardi midi, Feoli-Gudino a paraphé, mercredi, une entente d’une saison avec le Rouge et Noir d’Ottawa.

«Après six ans dans la LCF, dont les quatre dernières années avec les Blue Bombers de Winnipeg, j’étais rendu à une étape où je voulais aller voir ailleurs, a expliqué l’ancien ailier espacé étoile du Rouge et Or de Université Laval qui a capté 45 passes pour 462 verges et trois touchés en 2017.

«Découvrir une nouvelle organisation et de nouveaux entraîneurs va me permettre de grandir comme athlète.»

Privilégié

Les Blue Bombers étaient intéressés à retenir les services de Feoli-Gudino, mais leur offre n’a pas suffi.

«J’ai parlé aux Bombers hier midi [mardi], mais leur offre ne m’intéressait pas, a-t-il résumé. Je recherchais une équipe qui avait un plan pour moi, me désirait et avec qui je pourrais contribuer.

«J’ai retrouvé tout ça à Ottawa. Le contrat d’un an est une bonne chose pour les deux parties. J’arrive et je dois me prouver. Ça me stimule. De plus, le contrat de travail se terminera l’an prochain et je ne voulais pas m’engager plus loin.»

«Je suis dans une belle phase de ma carrière, a poursuivi le choix de cinquième tour [le 38e au total] des Argonauts de Toronto en 2011. Je suis en forme, je me sens bien physiquement et je sais que je peux jouer. Je prends beaucoup de confiance à chaque année.

Je me sens privilégié de jouer encore au football et je ne réalise pas encore que j’en serai à ma septième saison. Après deux saisons à Toronto où j’ai vu peu d’action en offensive, ma confiance en a pris un coup, mais les dernières saisons m’ont permis de démontrer que je pouvais jouer à ce niveau.»

Le receveur est heureux de retrouver plusieurs francophones avec le Rouge et Noir ainsi que quelques anciens coéquipiers de l’époque des Argonauts, dont le quart-arrière Trevor Harris.

«Il y a un bel esprit d’équipe et le groupe de joueurs a fait pencher la balance. Pour le moment, on m’a dit que je serai le remplaçant de Brad Sinopoli qui est un receveur établi dans le circuit et je n’ai pas de problème avec ce rôle.»