24V-CAnucksTrainingMedia20140918

Crédit : Carmine Marinelli/QMI Agency

LNH

Jim Benning est récompensé par les Canucks

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, a paraphé une prolongation de contrat de plusieurs saisons avec la formation de la Colombie-Britannique, mercredi.

«Je suis excité par la trajectoire de notre équipe, a-t-il dit en point de presse. Cela n’a pas toujours été facile, mais je suis sûr que nous allons dans la bonne direction.»

«Nous voulons être compétitifs à chaque match, tout en nous assurant que nos jeunes joueurs apprennent à jouer de la bonne façon», a-t-il ajouté.

Benning, 63 ans, a remplacé Mike Gillis en mai 2014. Sous sa gouverne, les Canucks se sont qualifiés pour les séries d’après-saison à sa première campagne, s’inclinant en première ronde. Cependant, en 2015-2016, ils ont terminé au 28e rang au classement général de la Ligue nationale de hockey (LNH), et au 29e rang la campagne suivante.

Stabilité

Avant leur duel de mercredi contre les Panthers de la Floride, ils affichaient un dossier de 22-28-6 et leurs 50 points leur valaient l’avant-dernier rang dans l’Association Ouest.

Malgré ces résultats décevants, le président des opérations hockey, Trevor Linden, a choisi de miser sur la continuité.

«Il y a beaucoup de bonnes choses qui se passent dans notre organisation, a affirmé Linden. Il était important de laisser l’état-major poursuivre son travail. Il était important de compter sur de la stabilité.»

Au terme de la campagne 2016-2017, Benning a congédié l’entraîneur-chef Willie Desjardins et Travis Green s’est retrouvé derrière le banc.

«Excellente nouvelle»

Ce dernier s’est d’ailleurs réjoui de savoir que son patron allait rester encore longtemps au sein l’organisation.

«C’est une excellente nouvelle, a affirmé Green. Jim et moi avons la même vision, les mêmes idées pour nous permettre d’atteindre nos objectifs.»

Le capitaine de l’équipe, Henrik Sedin, a lui aussi célébré le nouveau contrat de Benning. «Je pense qu’il a fait un bon travail, a-t-il indiqué. Il a fait de bons échanges et il a repêché Brock [Boeser].»

La sélection de Boeser au premier tour, 23e au total, du repêchage de 2015 est en effet un des bons coups de Benning. À sa première saison complète, l’attaquant de 20 ans est dans la course au titre de recrue par excellence.

Le rendement des espoirs de l’équipe est d’ailleurs une des choses qui a convaincu Linden de continuer à faire confiance à son DG. «Il n’y a pas de recette miracle. C’est un processus et il faut être patient, a-t-il dit. Notre avenir est prometteur grâce à nos jeunes joueurs.»

Une lettre aux partisans 

Par ailleurs, Linden a envoyé une lettre aux détenteurs d’abonnements de saison dans laquelle il prône la patience dans le travail de reconstruction de l’équipe.