Olympiques

Jour 3: le Canada frappe fort

Publié | Mis à jour

Les athlètes canadiens ont brillé au cours de la troisième journée officielle des Jeux olympiques de Pyeongchang, ajoutant trois médailles à leur récolte, en plus d’en assurer une autre en curling mixte.

Outre les exploits de Mikaël Kingsbury et de l’équipe nationale de patinage artistique, qui ont obtenu l’or, et le podium pratiquement inespéré de la Québécoise Laurie Blouin en slopestyle féminin, le duo formé de Kaitlyn Lawes et de John Morris a accédé à la finale de curling mixte en disposant des Norvégiens au compte de 8-4. Ce sera donc l'or ou l'argent.

Lawes et Morris ont vengé leur seul échec du tour préliminaire, encaissé d’entrée de jeu par la marque de 9-6 face à la Norvège. Le pays de l’unifolié compte actuellement sept médailles, mais virtuellement huit avec celle à venir du tandem Lawes-Morris. Si celui-ci souhaite décrocher l’or, il devra vaincre les Suisses Jenny Perret et Martin Rios en finale, mardi à 6h (heure du Québec).

Un autre espoir

En luge féminine, Alex Gough pourrait également grimper sur le podium, car elle se trouve très près des deux meneuses. Son temps global de 1 min 32,645 s la place à quelques poussières des Allemandes Natalie Geisenberger (1:32,454) et Dajana Eitberger (1:32,574).

Gough tentera de conserver son troisième échelon à l’occasion des deux dernières descentes prévues mardi. Par ailleurs, sa compatriote Kimberley McRae peut espérer mieux, elle qui occupe le sixième rang.

Autres résultats

En biathlon, le Canada a obtenu des succès modestes. À la poursuite masculine de 12,5 kilomètres, Nathan Smith a fini 54e, loin derrière le gagnant, le Français Martin Fourcade. Chez les femmes, Rosanna Crawford a pris le 19e rang à la poursuite de 10 km. Laura Dahlmeier a triomphé.

Du côté du patinage de vitesse longue piste, Brianne Tutt a remis un chrono de 1:58,77 pour finir 15e au 1500 mètres. Ses compatriotes Kali Christ (1:59,42) et Josie Morrison (1:59,77) ont fini respectivement 19e et 21e. La Néerlandaise Ireen Wust a mis la main sur l’or en 1:54,35.

Finalement, au tremplin normal du saut à skis, la Canadienne Taylor Henrich a été incapable de se qualifier pour la manche finale. La Norvégienne Maren Lundby a survolé la compétition.