Boxe

Clavel triomphe par décision unanime

Publié | Mis à jour

La boxeuse québécoise Kim Clavel l’a emporté par décision unanime devant sa rivale mexicaine Jessica Guerrero, samedi soir, en sous-carte du gala mettant en vedette le poids lourd Simon Kean, à Shawinigan.

L’athlète de 26 ans, dont c’était le deuxième combat professionnel après sa victoire du 16 décembre dernier contre Yoseline Martinez Jose à Laval, a eu l’avantage durant la majeure partie de l’affrontement, long de quatre rounds. Elle a d’ailleurs envoyé Guerrero au sol à une reprise.

«C'était une boxeuse qui va à la guerre, les mains pesantes, a mentionné la gagnante, après le duel. Des coups qu'on ne voit pas trop venir, elle est croche, elle est large.»

Clavel s’est dite heureuse de l’expérience acquise lors de ce deuxième combat.

«Au troisième round j'ai reçu un petit coup et je l'ai senti dans mes jambes, a-t-elle expliqué. C'est pour ça que je l'ai accrochée. C'est là que l'expérience commence à entrer. (...) Je suis contente de l'avoir vécu parce qu'il faut le vivre un moment donné. Ce n'est pas la journée que je serai en championnat du monde qu'il faudra le vivre.»

«J'ai beaucoup appris dans ce combat-là et j'ai déjà hâte au troisième», a également mentionné la protégée d’Eye of the Tiger Management.

Des débuts réussis pour Courchesne

Le Québécois Raphaël Courchesne (1-0-0) avait l’honneur de lancer la soirée au Centre Gervais Auto en disputant son premier combat chez les professionnels.

Le pugiliste de 18 ans, qui s’entraîne à Saint-Hyacinthe, n’a pas raté ses débuts en l’emportant par décision unanime devant le Mexicain Luis Ernesto Granados (2-5-0, 2 k.-o.).

Pour sa part, le Drummondvillois Jordan Balmir, un super mi-moyen, s’est imposé lui aussi par décision unanime des juges (58-56, 58-56 et 59-55) lors du deuxième combat de la soirée

Balmir, pour qui c’était une huitième victoire contre aucune défaite, s’est imposé devant le Mexicain Uriel Hernandez (13-5-0, 5 k.-o.).

Drolet liquide son adversaire

Le poids moyen Clovis Drolet est monté dans l’arène peu après le combat de Kim Clavel pour se mesurer au Mexicain Adriel Juzaino.

Drolet (5-0-0, 3 k.-o.), qui boxait lui aussi devant ses partisans, n’a pas perdu de temps avec Juzaino (23-17-3, 12 k.o-.). Le Québécois a passé le K.-O. à son rival dès la deuxième reprise : c’était alors la deuxième fois que le Mexicain se retrouvait au tapis dans ce combat.

Le Trifluvien François Pratte (6-0-0) boxait tout de suite après Drolet; opposé à un énième Mexicain en la personne de Daniel Cruz (4-1-0, 1 k.-o.), le poids plume québécois l’a emporté par décision unanime des juges, qui lui ont attribué trois cartes identiques de 59-55.

Thibault malmène Brzoska

Dans le dernier combat préliminaire de la soirée, le Québécois Vincent Thibault (3-0-0, 1 k.-o.) a, pour une troisième fois, offert un bon spectacle aux amateurs de boxe.

Le super-moyen de Charlesbourg a obtenu une troisième victoire en autant de sorties, cette fois par décision unanime, après avoir malmené le Polonais Piotr Brzoska (1-2-0) pendant quatre rounds.

Drolet liquide son adversaire - TVA Sports