NFL

Philadelphie célèbre les Eagles

Publié | Mis à jour

Des centaines de milliers de partisans des Eagles se sont rassemblés dans les rues de Philadelphie jeudi pour célébrer la première conquête du Super Bowl de leurs favoris.

Le défilé dédié aux champions, qui ont vaincu les Patriots de la Nouvelle-Angleterre par la marque de 41-33 dimanche au Minnesota, a commencé aux alentours de 11h, près du Lincoln Financial Field, le domicile des Eagles.

La parade s’est terminée devant la Philadelphia Art Museum, devant l’escalier rendu célèbre par le film «Rocky».

Comme quelques débordements sont survenus après la victoire de dimanche, le maire de la ville, Jim Kenney, avait demandé aux gens qui assistaient à la parade de fêter avec modération. «Agissez de façon responsable, a-t-il dit au réseau ESPN. Ne gâchez pas la fête des fans qui attendent ce moment depuis des décennies.»

Le message semble avoir été entendu puisque les célébrations se sont déroulées de façon ordonnée selon les médias locaux.

Discours passionné

De tous les discours prononcés par les joueurs après le défilé, Jason Kelce a offert le plus enflammé.

«Personne ne voulait de nous, a lancé le joueur de ligne offensive à une foule survoltée. Personne n’aime cette équipe. Aucun analyste ne croyait à nos chances de gagner le Super Bowl et personne n’aime nos partisans. Vous savez ce que j’ai à dire à tous ceux qui doutaient de nous? Allez vous faire foutre!»

Kelce a réservé sa critique la plus sévère pour Mike Lombardi, un ancien dirigeant dans la NFL, notamment avec les Patriots, qui travaille maintenant dans les médias. «Pendant la saison morte, un clown au nom de Mike Lombardi a dit que Doug Pederson [l’entraîneur-chef des Eagles] était l’entraîneur le moins qualifié de la NFL, a-t-il affirmé. Vous avez vu un Doug Pederson motivé, qui a osé appeler un jeu truqué sur un quatrième essai au Super Bowl. Il ne visait pas la médiocrité, il visait le championnat.»