Canadiens

Les 8 travaux d'Andy : Diane Bibaud n'a pas perdu son coeur d'enfant

Les 8 travaux d'Andy : Diane Bibaud n'a pas perdu son coeur d'enfant

Andy Mailly-Pressoir

Publié 06 février
Mis à jour 06 février

Huit semaines, huit samedis, huit matchs du Canadiens et huit «jobs» différentes au Centre Bell. Une infiltration dans les coulisses du domicile du Tricolore, voici les huit travaux d’Andy.

Victoire ou défaite, l'organiste des Canadiens de Montréal, Diane Bibaud, n'a jamais perdu la flamme. Avec près de 30 ans d'expérience dans les hauteurs du domicile du Tricolore, elle éprouve toujours autant de plaisir à animer la foule.

«Ça fait depuis l’âge de huit ans et demi que je suis en amour...avec le logo, l’organisation. J’ai 58 ans aujourd’hui et je n’ai pas honte de le dire. Les gens sont toujours aussi gentils!»

L'organiste, qui a fait ses premières armes avec les Canadiens au Forum, compte sur un arsenal de onze claviers! Les jours de match, c'est même à se demander si elle n'a pas plus nerveuse que les joueurs qu'elle admire des hauteurs.

«Ça fait depuis 1987 que je fais ça. J’ai mon propre magasin d’instruments de musique et les jours de match, je ne suis pas expéditive dans mes rendez-vous mais disons que je suis nerveuse en dedans.»

À l'image des joueurs à qui elle tente d'insuffler une dose d'énergie, la Québécoise a son propre rituel d'avant-match.

À voir dans la vidéo ci-dessus