Impact

Piette serait «honoré» de devenir capitaine de l’Impact

Publié | Mis à jour

Le milieu de terrain de l’Impact de Montréal Samuel Piette n’a que 23 ans, mais si on lui attribuait le rôle de capitaine de l’équipe, il en serait honoré.

«Je ne me vois pas nécessairement comme capitaine maintenant, je viens d’arriver, mais je pense que j’ai appris beaucoup dans les six derniers mois que j’ai passés avec l’Impact, a mentionné Piette au réseau TVA Sports. Si je suis élu, je vais être honoré. Mais si ce n’est pas cette année, ce sera une autre fois.»

Le milieu défensif, transféré à l’Impact l’été dernier, a cependant admis qu’être capitaine de l’équipe représentait pour lui un «objectif à long terme».

L’autre candidat de choix au poste de capitaine est l’incontournable Ignacio Piatti. L’Argentin, plus expérimenté à 33 ans, est membre de l’équipe depuis l’été 2014 et risque encore d’être le joueur le plus important du club à l’attaque lors de la saison à venir.

«Je n’ai pas encore parlé de ça avec l’entraîneur», a observé le numéro 10, vendredi, avant de souligner qu’il ne parle pas tellement anglais, à l’inverse du gardien Evan Bush, par exemple, qui est selon «Nacho» un autre candidat.

Polyglotte recherché

En effet, la capacité à communiquer dans plusieurs langues est un critère important à respecter pour l’éventuel capitaine. C’est une qualité nécessaire autant dans le vestiaire qu’auprès du public et des médias.

À ce titre, Piette se démarque en servant parfois de lien entre certains coéquipiers qui ne parlent pas la même langue.

«Lui il parle français, anglais, espagnol, lui il parle tout, a affirmé Piatti, en souriant. S’il y a quelque chose, Evan lui parle et lui, il me traduit.»

«Je prends par exemple Jeisson (Vargas), qui ne parle pas anglais et seulement espagnol, il y a moi, Nacho et Victor qui l’aident un peu, a ajouté Piette. Il y a les nouveaux Canadiens Raheem (Edwards) et Michael (Petrasso) qui s’intègrent au groupe tranquillement, je les aide à s’introduire avec les anciens qui sont ici.»

«J’aime bien ce rôle-là et j’ai du plaisir à faire ça», a ajouté le Québécois.

 L’Impact doit disputer un premier match préparatoire dans une semaine, à Las Vegas. Est-ce qu’une décision sera prise d’ici là?

Voyez le reportage de Nicolas Martineau dans la vidéo ci-dessus.