Impact

De retour au Stade après avoir souffert en Floride

Publié | Mis à jour

Après une semaine sous le soleil de Miami, l’Impact poursuivait son camp préparatoire au Stade olympique, jeudi.

Soumise à une rude préparation physique sous la gouverne de Robert Duverne, l’équipe a admis avoir souffert dans l’environnement floridien, mais ce sera pour le mieux.

«On a travaillé extrêmement fort lors de la première semaine, a mentionné le gardien Evan Bush. Nous étions là pour huit jours et on a eu l'impression que c'était trois semaines.»

Grâce à cette mise en forme quasi-militaire, l’équipe risque cependant de moins flancher lors des fins de match comme c’est arrivé trop souvent en 2017.

«Cette année, quand nous arriverons à la 85e minute, quand ce sera dur et que nous souffrirons, nous serons sûrement encore affûtés physiquement, mais nous aussi capable de penser plus clairement», a souligné Bush

L’entraîneur Rémi Garde, pour qui le conditionnement physique est visiblement une priorité, a aimé voir ses joueurs tisser des liens solides en vue de la prochaine saison.

«J'ai aimé voir leur réaction dans la souffrance, beaucoup de solidarité, a-t-il observé. C'est vraiment un de mes crédos. Pour solidifier le groupe, il ne faut pas d'abord recevoir, il faut donner, comme dans la vie.»

Voyez le reportage de Nicolas Martineau dans la vidéo ci-dessus.