Impact

Les gardiens, c’est l’affaire de Joël Bats

Publié | Mis à jour

Ils sont quatre gardiens au camp de l’Impact, mais pour le moment, il n’y a pas de réelle compétition. Chacun à un rôle à remplir et c’est bien parfait pour Rémi Garde.

Voyez le reportage de Nicolas A. Martineau dans la vidéo ci-dessus.

Et surtout, l’entraîneur-chef fait énormément confiance à son adjoint en la matière, Joël Bats.

«Je délègue beaucoup à Joël parce que les gardiens sont des gens particuliers et il est difficile de tous les comprendre. Je blague, mais Joël les comprend très bien et la situation est très claire pour chacun d’entre eux, pourquoi ils sont là et ce qu’ils ont à faire.»

Imposer le respect

Si Bats semble déjà très près de ses hommes, Evan Bush admet qu’il ne peut faire autrement que de respecter les réalisations de son nouveau patron.

«Avant même de commencer à travailler avec lui, on regarde son C.V. et les gars qu’il a développés.»

James Pantemis a les yeux brillants quand il parle de celui qui pourrait bien devenir son mentor.

«C’est un honneur de m’entraîner avec un coach qui a un statut comme le sien. Ça ne fait que quelques séances, mais on peut voir qu’il peut nous apporter beaucoup.»

Une famille

Pantemis parle d’esprit de famille au sein du petit clan formé par les gardiens et Bats.

«Il croit à une équipe dans une équipe, c’est comme si on était une famille. Après un entraînement, on s’assoit en cercle et on discute de la séance.»

Rémi Garde reprend mot pour mot les propos du jeune gardien qui a signé son premier contrat avec le club il y a quelques mois.

«Joël a l’habitude de dire que c’est une équipe dans l’équipe. Je suis au courant de ce qu’il fait, mais évidemment, je lui laisse pas mal d’autonomie pour les préparer au mieux et j’ai l’impression que les réponses qui sont données au travail de Joël sont très positives, mais je n’étais pas très inquiet de ce côté-là.»

Amélioration

Pour la première fois de sa carrière, Evan Bush est le gardien le plus âgé du club, lui qui aura 32 ans dans moins de deux semaines.

Il entend partager son savoir avec Pantemis (20 ans), Clément Diop (24 ans) et Jason Beaulieu (23 ans).

«Il y a ce qu’on appelle le syndicat des gardiens. On en rit quand on est jeune, mais on veut que les gars autour de nous s’améliorent surtout qu’ils sont jeunes. Ça serait égoïste de ma part de ne pas contribuer à leur amélioration.»

Bush estime par ailleurs que l’arrivée de Bats pourrait lui permettre de développer de nouvelles habiletés.

«Il faut être ouverts à tout et parfois pour progresser, il faut être capable de sortir de sa zone de confort.

«Il y a toujours de la place pour s’améliorer si la volonté y est. Je regarde un gars comme LeBron James et chaque année il amorce la saison en ayant amélioré quelque chose dans l’entre-saison.»