MLS

L'Impact échange ses deux choix de premier tour au SuperDraft

Agence QMI / Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

L’Impact disait avoir un plan en se présentant au repêchage de la MLS et il a été appliqué avec soin de sorte que le club revient sans nouvelle recrue, mais avec une valise remplie de 350 000 $.

Le Bleu-blanc-noir a troqué son quatrième choix au FC Dallas en retour de 200 000 $ d’allocation générale. On peut dire que c’est un très bon coup puisque D.C. United a reçu 100 000 $ d’allocation générale et 100 000 $ d’allocation ciblée pour son troisième choix.

Et avec la sélection numéro sept, l’Impact a transigé avec Minnesota qui lui a remis 150 000 $ en allocation ciblée. L’Impact n’avait pas de choix de deuxième tour.

«Nous voulions maximiser la valeur de nos choix et je crois que nous y sommes parvenus», a souligné le directeur technique Adam Braz.

«Nous espérons que cet argent est déjà dépensé, nous avons ciblé des joueurs et nous espérons les signer rapidement», a ajouté l’entraîneur-chef Rémi Garde.

Place aux jeunes

Lors du camp d’évaluation qui a eu lieu à Orlando plus tôt cette semaine, il est devenu rapidement évident qu’on voulait donner une chance aux jeunes qui poussent dans l’Académie du club.

«On voulait lancer un message à l’Académie qui a besoin de produire des joueurs, d’essayer de leur donner une chance importante», a précisé Rémi Garde.

Aux yeux du nouvel entraîneur-chef, les talents locaux sont aussi, sinon plus, intéressants que ce qu’ils ont vu en Floride.

«Les joueurs que nous avions remarqués au camp d’évaluation jouaient à des positions pour lesquelles il y a déjà des jeunes joueurs qui sont aux portes de l’équipe première et ça n’aurait pas été un bon message pour l’Académie de faire venir quelqu’un de l’extérieur avec un niveau sensiblement égal, voire inférieur.»

À l’œil

Au sujet des jeunes espoirs qui grandissent à l’intérieur de l’organisation, Garde a pu les voir à l’œuvre au cours de la semaine.

Pas moins de huit d’entre eux participaient au camp de l’équipe canadienne des moins de 23 ans qui se déroulait aussi à Orlando.

L’entraîneur-chef a donc pu voir comment se débrouillaient James Pantemis, Thomas Meilleur-Giguère, Shamit Shome et David Choinière, qui ont tous un contrat avec la première équipe. Il a aussi pu épier le défenseur Daniel Kinumbe, les milieux de terrain Mathieu Choinière et Clément Bayiha, ainsi que l’attaquant Gabriel Balbinotti qui sont tous membres de l’Académie.

«J’ai eu la chance de voir jouer certains d’entre eux avec le Canada. C’était une bonne comparaison avec les jeunes joueurs universitaires qu’on a vus.»

Expérience

La première ronde du repêchage a été dominée par les défenseurs puisqu’il y en a eu 10 sélectionnés sur 23, mais ça n’a pas suffi pour convaincre Garde, qui souhaite avoir de l’expérience à l’arrière.

«Nous avons vu les défenseurs qui ont été sélectionnés aujourd’hui, mais je crois que les joueurs que nous ciblons à cette position ont plus d’expérience», a résumé Garde.

«C’est une position importante à mes yeux et nous avons Kyle Fisher qui a connu une bonne saison l’an passé, mais il est encore jeune et on ne veut pas avoir trop de jeunes.»