Crédit : DANIEL DOUCET/AGENCE QMI

LHJMQ

«Un très gros défi» pour les Remparts face au Titan

Publié | Mis à jour

Après avoir racheté vendredi leur contre-performance de la veille, les Remparts de Québec devront cette fois se faire pardonner auprès de leurs partisans lors de l’unique visite de la saison du Titan d’Acadie-Bathurst au Centre Vidéotron, dimanche après-midi.

Écrasés 6-1 jeudi à domicile par les Screaming Eagles du Cap-Breton, les Remparts ont montré leur vrai visage le lendemain face aux Tigres de Victoriaville dans un gain de 2-1. Et c’est avec celui-ci qu’ils souhaitent se présenter au boulot pour leur tâche dominicale.

Le Titan, l’un des clubs qui a décidé de foncer tête première à la dernière période des transactions en faisant plusieurs acquisitions, dont celle du défenseur Olivier Galipeau, se pointe dans la Vieille Capitale après avoir été blanchi à Baie-Comeau, vendredi.

«Un très gros défi. C’est une équipe fière et ils ne voudront pas en perdre deux de suite! Puis, je me répète, mais chaque fois que les clubs viennent au Centre Vidéotron, surtout quand c’est leur seule visite, ils sont prêts», a prévenu l’entraîneur-chef Philippe Boucher, qui a laissé les joueurs à la maison samedi en raison de la tempête hivernale.

Prisonniers sur la Côte-Nord

Encore faudra-t-il cependant que les membres du Titan ne soient pas débarqués trop tard en ville.

La tempête qui a balayé la province a forcé la fermeture d’un tronçon de la route 138 aux véhicules lourds à la hauteur de Forestville pendant plusieurs heures, empêchant l’autocar de l’équipe du Nouveau-Brunswick de rallier Québec à l’heure prévue après être parti de Baie-Comeau autour de 9 h 30.

«On vient de manger et on s’en va jouer au bowling! On ne contrôle pas ça. L’important, c’est de contrôler ce qu’on peut contrôler», philosophait le pilote Mario Pouliot lorsque joint sur l’heure du midi.

Il s’agira seulement d’une troisième rencontre pour le Titan depuis ses nombreux ajouts.

«Faut laisser le temps que ça gèle [qu’une chimie s’installe entre les joueurs]. On a encore fabriqué une tonne de chances de qualité contre Baie-Comeau, mais notre manque de finition autour du filet nous a fait mal [...]

«On sait que les Remparts sont dangereux à l’attaque et qu’ils ont de la vitesse», a noté Pouliot, estimant que ce voyage en sol québécois ne pouvait mieux tomber pour sa troupe.

Côté assume son nouveau rôle

Chez les Remparts, Boucher a salué la contribution de Louis-Filip Côté depuis quelques matchs en désavantage numérique, un nouveau chapeau que l’attaquant de 18 ans a enfilé avec enthousiasme selon le Diable en chef.

«Côté joue son meilleur hockey depuis son arrivée à Québec. Il fait de bonnes choses avec la rondelle et il est engagé. Benoît Desrosiers [entraîneur adjoint] pensait qu’il était mûr pour être utilisé en désavantage numérique et Côté a pris ça à cœur», a-t-il relaté en encensant aussi le travail d’Andrew Coxhead.

Antoine Samuel obtiendra un troisième départ consécutif devant la cage des Remparts.

En vitesse

Mario Pouliot n’avait pas encore décidé qui d’Evan Fitzpatrick ou Joseph Murdaca allait amorcer la rencontre entre les poteaux.

Fitzpatrick, un gardien de 19 ans acquis du Phoenix de Sherbrooke en retour de Reilly Pickard, a regardé la partie face au Drakkar du bout du banc.

«On a un plan pour Evan. On veut être sûrs de le placer dans de bonnes situations et qu’il reprenne confiance, un point bien important. Il progresse bien depuis son arrivée et on aime son potentiel. Je vais en discuter avec mon entraîneur des gardiens», a expliqué l’instructeur du Titan.