Crunch c. Rocket

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LAH

Le Rocket paye pour son indiscipline

Publié | Mis à jour

Le Rocket a failli deux fois en désavantage numérique et il s’est incliné par la marque de 4-3 devant les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, samedi à Laval.

Andrey Pedan, qui a réussi un tour du chapeau, a inscrit les deux buts avec l’avantage d’un homme pour l’équipe affiliée aux Penguins de Pittsburgh. Avant la partie, le club-école du Canadien de Montréal avait le pire taux d’efficacité de la Ligue américaine de hockey en infériorité numérique (75,8 %). Teddy Blueger a lui aussi fait mouche pour les vainqueurs.

Dans la défaite, Nikita Scherbak a récolté une aide. Cela lui en fait 19 en 20 rencontres.

Les favoris de la foule avaient pourtant bien entamé la rencontre avec un filet d’Éric Gélinas, déjà un neuvième cette saison pour le défenseur, 32 secondes après le début du premier engagement.

Adam Cracknell (deux fois) a été l’autre buteur du Rocket. Cracknell amassait ainsi au moins un point dans un quatrième match de suite. Il avait également fait bouger les cordages à deux reprises à sa dernière sortie.

L’attaquant fait sa marque depuis qu’il a été acquis des Rangers de New York le 30 novembre en retour de Peter Holland. En 19 matchs avec le Rocket, l’ailier droit a récolté 12 buts et sept mentions d’aide.

Daniel Audette et Matt Taormina ont chacun obtenu deux mentions d’aide dans la défaite.

Devant le filet des locaux, Michael McNiven a bloqué 33 des 37 tirs dirigés vers lui.

Son vis-à-vis, Anthony Peters n’a eu qu’à réaliser 22 arrêts pour mener les Penguins à la victoire.

Le Rocket sera de nouveau en action vendredi quand il accueillera les Senators de Belleville.