Edmonton Oilers v Arizona Coyotes

Crédit : AFP

LNH

Al Montoya, un spécialiste de la «longue relève» chez les Oilers

Publié | Mis à jour

Le gardien Al Montoya est arrivé chez les Oilers d’Edmonton il y a quelques jours à peine, mais le vétéran a déjà son utilité au sein de sa nouvelle équipe, comme il l’a montré vendredi à Glendale.

Acquis du Canadien de Montréal le 4 janvier, l’Américain a effectué une deuxième «présence en relève» depuis son arrivée avec le club albertain. Voyant sa troupe connaître un départ insatisfaisant face aux Coyotes de l’Arizona, l’entraîneur-chef Todd McLellan a retiré Cam Talbot après seulement un peu plus de trois minutes d’écoulées et un retard de 2-0.

La suite? Montoya a bloqué les 19 tirs dirigés vers lui et tel un lanceur de longue relève au baseball, il a permis à ses coéquipiers de revenir de l’arrière et de l’emporter 4-2.

«C’est un réel exemple de ce qu’il peut faire, a commenté au site NHL.com le pilote au sujet de son gardien substitut. Il a calmé tout le monde.»

«Pour Al, c’est formidable. Il a été jeté dans la mêlée et a dû jouer le reste du match; ça prend définitivement beaucoup de choses. Je n’ai jamais été dans cette position, mais je peux imaginer que ce n’est pas facile», a ajouté au quotidien «Edmonton Sun» l’attaquant-vedette Connor McDavid, auteur de deux mentions d’aide.

Un gagnant modeste et reconnaissant

Quant au principal concerné, il a tenu à dire qu’il avait surtout accompli son boulot.

«Cette organisation m’a accueilli et je voulais juste débarquer sur la glace et lui donner une chance de gagner, a indiqué celui qui avait totalisé 13 arrêts en 35 min 15 s à sa première sortie avec les Oilers, le 6 janvier contre les Stars de Dallas. Il y a énormément de caractère dans cette équipe. Nous avons tenu bon, on s’est battu et on a obtenu les deux points.»

Aussi, l’appel rapide de son entraîneur n’a pas semblé l’ennuyer.

«Je venais juste de finir la séance d’échauffement, donc je n’y pensais pas vraiment. Je suis là pour faire les arrêts que je dois effectuer et réussir parfois ceux que je ne suis pas censé réaliser. Vous voulez offrir une bonne performance et le reste, votre club s’en occupe», a dit Montoya.

Par ailleurs, McLellan n’a pas lancé la pierre à Talbot, battu deux fois en trois lancers.

«Le premier tir a touché la barre transversale et il ne pouvait pas le voir. Les Coyotes ont profité d’un retour devant une cage déserte après une mise au jeu perdue. Il y a eu une autre erreur défensive qui a provoqué un deux contre un, a affirmé l’instructeur. Ce n’était pas la soirée de Cam Talbot, mais pas à cause de son mauvais jeu. Je voulais regrouper notre formation.»