Canadiens

Canadiens: de retour au boulot face aux Bruins

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal reprendront le collier, samedi, alors qu'ils accueilleront les Bruins de Boston, qui ont remporté huit de leurs 10 derniers duels.

Le duel sera présenté à TVA Sports à 19h; avant-match 18h.

Les deux formations reviennent à l'action après une semaine de congé. La troupe de Claude Julien tentera de remporter une troisième victoire de suite.

Le défenseur Joe Morrow sera retranché au profit  de Victor Mete, qui n'a pas joué avec les Canadiens depuis le 5 décembre. Mete évoluera aux côté de David Schlemko. Les attaquants Byron Froese et Daniel Carr devront également regarder le match sur la galerie de presse.

Avec 40 points au classement, le Tricolore est au 14e rang du classement de l'Association de l'Est, à huit points d'une place en séries éliminatoires.

Claude Julien apportera quelques petits changements à sa formation. Le Québécois Charles Hudon se retrouvera sur un trio compléter par Alex Galchenyuk et Jonathan Drouin. De son côté, Artturi Lehkonen évoluera avec Max Pacioretty et Phillip Danault.

Les Bruins, une puissance

Avec une fiche de 23-10-7, la troupe de Bruce Cassidy talonne les puissances de l’Association de l’Est. Plus les semaines passent, plus elle semble gagner en confiance.

«L’objectif est ramener l’équipe au même niveau de jeu qu’avant le pause. Je crois que nous faisions beaucoup de choses très bien, a commenté l’entraîneur-chef de Bruins vendredi, après l’entraînement. Notre équipe est en santé pour la première fois de l’année. Tous nos trios sont en place et sont en mesure de produire. Nous devons nous concentrer à être fort sur le plan défensif et le reste va suivre.»

Dès son arrivée à la barre de l’équipe, en février 2017, Cassidy a instauré certains changements qui se sont avéré payants.

«On a fait des changements mineurs sur le plan défensif. Nous avons gardé beaucoup de choses qui nous ont permis de connaitre du succès par le passé. Offensivement, nous avons opté pour une autre direction. On voulait instaurer un rythme de jeu plus rapide pour suivre l’évolution de la ligue.»

Patrice Bergeron croit que le rythme de jeu et les transitions sont les aspects les plus améliorés chez les Bruins. Il croit aussi que les jeunes y sont pour beaucoup dans les succès de la formation.

«Je savais qu’on avait beaucoup de jeunes joueurs qui poussaient, mais c’est vraiment au camp d’entraînement que je me suis rendu compte à quel point on avait une bonne équipe, avec un bon mélange de jeunes et de vétérans, a indiqué Bergeron.

«Le début de la saison a été un peu plus difficile car on a eu beaucoup de blessés. Mais ça a permis aux jeunes d’avoir plus d’opportunités, de temps de jeu et de se développer plus rapidement. Ils nous ont énormément aidés.»