NFL

La fin d’une dynastie?

Publié | Mis à jour

Un récent reportage-choc du réseau ESPN dépeint les Patriots comme une dynastie qui en est à ses derniers balbutiements en raison du choc des egos entre le propriétaire Robert Kraft, l’entraîneur-chef Bill Belichick et le quart-arrière Tom Brady. L’avenir nous dira si le trio demeurera intact, mais il n’y a rien de si anormal à ce que quelques frictions surviennent après toutes ces années.

Le journaliste Seth Wickersham, en citant des sources anonymes, n’a certainement pas fait l’unanimité parmi les médias concurrents et partisans. N’empêche qu’il s’agit d’un reporter d’expérience qui a souvent visé juste par le passé.

Le portrait qu’il dépeint du trio devenu légendaire à la tête des Patriots traite en grande partie de la relation tendue à l’intérieur de l’organisation en raison de la présence lourde et controversée de l’entraîneur personnel de Tom Brady, Alex Guerrero.

Selon le journaliste, nous assistons aux derniers moments de Kraft, Bellichick et Brady sous le même toit.

Difficile, de l’extérieur, de véritablement mesurer la véracité des allégations. L’histoire est fascinante parce qu’elle nous amène à l’intérieur du monstre, mais rien ne garantit son authenticité.

Et même si tout ce qui y est raconté est absolument vrai, est-ce si anormal ? Rappelons que Brady est arrivé à Foxborough en 2000 et que les trois Patriots en chef travaillent donc ensemble depuis 18 ans. Dix-huit années lors desquelles ils ont remporté 15 titres de division et cinq Super Bowl !

Relations difficiles

Voilà donc le ménage à trois le plus productif de l’histoire de la NFL. Dans les années 1970, c’est bien connu que la dynastie des Steelers a été établie sur une relation extrêmement difficile, bien que productive, entre le quart-arrière Terry Bradshaw et l’entraîneur Chuck Knoll. Cette association a duré 13 ans.

Chez les 49ers des années 1980, le mariage entre Eddie DeBartolo Jr, Bill Walsh et Joe Montana a duré de 1979 à 1988, avant que Walsh quitte le navire, épuisé et aigri.

Pour les puissants Cowboys des années 1990, le propriétaire Jerry Jones et l’entraîneur Jimmy Johnson ne pouvaient plus se blairer au bout de quatre petites années !

Bref, si des fissures importantes sont sur le point d’ébranler les fondations des Patriots, il ne faut pas forcément s’en scandaliser.

La suite des événements

Là où le reportage est le plus intrigant, c’est lorsque l’échange du quart-arrière et apparent successeur de Tom Brady, Jimmy Garoppolo, est évoqué. Il est dit clairement que Kraft aurait forcé la main de Belichick pour qu’il échange le joueur qui semble promis à un brillant avenir à San Francisco.

Si vraiment Kraft s’est mêlé de cette histoire, honte à lui et il ne faudra pas s’étonner que Belichick décide de quitter le navire.

Le tout demeure cependant hypothétique et autant Kraft que Brady et Belichick ont tenté de rassurer la nation en jurant que leur mariage ne bat pas de l’aile.

Et maintenant, la question la plus importante en cette période cruciale des séries... Est-ce que toutes ces informations perturberont la routine des champions en titre ? Si l’on se fie à la réaction de Brady et Belichick à chaque occasion où leur honnêteté et leurs façons de faire ont été remises en doute, il s’agira plutôt du carburant additionnel pour leur permettre d’étaler une nouvelle couche de succès sur leur tartinade dynastique.