Canadiens

«Ça va être spécial» - Patrice Bergeron

Publié | Mis à jour

Après une pause de cinq jours, les Bruins de Boston reprendront le collier samedi soir au Centre Bell où ils affronteront le Canadien de Montréal pour la première fois de la saison.

Ce sera également le moment des retrouvailles entre plusieurs joueurs de la formation américaine et leur ancien entraîneur Claude Julien.

En effet, bien qu’il ait quitté Boston et joint le Tricolore il y a près d’un an, Julien n’a toujours pas eu l’occasion de recroiser les Bruins.

Son ancien adjoint Bruce Cassidy, qui est aujourd’hui entraîneur-chef de l’équipe, reconnait que le duel de samedi aura une connotation particulière pour plusieurs de ses joueurs.

«Pour Chara, Bergeron, Krejci, Marchand,... Ils ont gagné la coupe Stanley avec Claude. Il y a un respect mutuel entre eux. Je suis sûr qu’ils prendront un moment ensemble pour reconnecter et ils devraient le faire. Il (Julien) a fait beaucoup pour leur carrière. Ça va être un beau moment autant pour Claude que pour ces joueurs», a dit Cassidy après l’entraînement des Bruins, vendredi.

«Ça va être spécial demain (samedi), a lancé Patrice Bergeron qui a passé 10 saisons sous la gouverne de Julien.

«On a vécu une très belle expérience avec Claude, qui nous a beaucoup apporté. C’est quelqu’un de tellement terre à terre. Il veut toujours trouver la manière de t’aider, autant en tant que joueur qu’être humain. C’est beaucoup à cause de lui que je suis le joueur et la personne que je suis aujourd’hui», a poursuivi l’attaquant de 32 ans.

Zdeno Chara et Brad Marchand croient que Julien restera longtemps dans la mémoire des gens de Boston pour avoir permis aux Bruins de gagner une première coupe Stanley en 39 ans, en 2011. Ils sont également reconnaissants de l’impact énorme que l’entraîneur franco-ontarien a eu sur leur carrière.

«Il m’a donné l’opportunité de jouer, beaucoup plus que l’aurait fait d’autres entraîneurs. Il savait que je pouvais être plus qu’un joueur de quatrième trio. Il a travaillé avec moi de façon infatigable. Il m’a permis de devenir un meilleur joueur et un meilleur athlète professionnel», a indiqué Marchand.