Ski et planche

Mikaël Kingsbury impérial

Agence QMI / Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Encore une fois, Mikaël Kingsbury a livré la marchandise, mercredi soir, lors de la première de deux épreuves de la Coupe du monde de ski acrobatique présentée à Deer Valley.

Le skieur québécois a été sublime lors de ses deux descentes en finale pour savourer sa 12e victoire de suite sur le circuit et sa 47e en carrière. Il possède maintenant la plus longue séquence de triomphes de l’histoire tant chez les hommes que chez les femmes.

«C’est incroyable de me retrouver à ce niveau, a souligné Kingsbury quelques minutes après la cérémonie des médailles. Encore une fois, ce fut une bonne journée pour moi et les choses ne cessent de bien aller et de continuer de s’améliorer.»

Il a livré une prestation comme les grands champions sont en mesure de le faire lorsque la pression est à son paroxysme.

Après avoir vu l’un de ses plus féroces compétiteurs tomber après son premier saut, Kingsbury savait qu’il avait simplement besoin d’une bonne course pour monter sur la plus haute marche du podium. Avant d’amorcer sa course, il a pris le temps de se calmer et prendre une bonne respiration.

Cette méthode a fonctionné, car il a inscrit un pointage de 87,33 avec deux sauts qui ont frôlé la perfection. Il a laissé le Japonais Sho Endo dans la brume, lui qui avait signé un pointage intéressant de 84,44. L’Américain Bradley Wilson (82,61) a pris le troisième rang au grand plaisir des nombreux partisans qui s’étaient déplacés pour l’événement.

Toutefois, Kingsbury a montré qu’il était humain lors des qualifications en prenant le deuxième rang derrière le Coréen Jae Woo Choi. Il faut préciser qu’il n’a pas trop poussé la machine. Il l’a fait en soirée et ses résultats ont été sans équivoque.

Une pensée pour Marquis

Lors des entrevues avec la Fédération internationale de ski (FIS), Kingsbury a posé un geste honorable à l’endroit de son coéquipier et ami, Philippe Marquis.

«Je lui dédie ma victoire de ce soir, a indiqué le champion du monde en titre. Il est déjà de retour au Québec après avoir subi une blessure au genou. J’espère qu’il va bien.»

Marquis subira des examens plus approfondis après avoir été victime d’une blessure à l’entraînement mardi. Il doit se croiser les doigts afin que sa participation aux Jeux olympiques de Pyeongchang ne soit pas compromise.

Pis encore, sa place au sein de l’équipe canadienne était pratiquement acquise en raison de ses résultats des deux dernières saisons.

Déveine pour Naude

Du côté féminin, Andi Naude avait la chance de sauver la journée de son escouade. Après avoir pris le premier rang lors de la première ronde éliminatoire, la skieuse originaire de Regina a été victime d’une chute lors de la super finale.

Naude a effectué un mauvais atterrissage après son premier saut. Elle a alors perdu le contrôle de ses skis pour ainsi mettre fin à ses chances de podium.

Elle a tout de même terminé sa course, mais les dommages étaient faits. La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’a pas été blessée et elle sera au départ de la deuxième épreuve jeudi, sur le parcours Champion du Deer Valley Resort.