Photo : Christopher Amoah, du Rouge et Or. Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LCF

Camp d’évaluation de la LCF: Amoah, Moisan et Pierre iront à Winnipeg

Agence QMI / Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Trois joueurs du Rouge et Or de l’Université Laval prendront part au camp d’évaluation national de la Ligue canadienne de football (LCF) qui aura lieu du 22 au 25 mars à Winnipeg. Les heureux élus sont le porteur de ballon Christopher Amoah, le demi inséré Étienne Moisan et l’ailier espacé Tyrone Pierre.

«Je veux démontrer que je suis un joueur polyvalent, a raconté Amoah. Je veux montrer mes qualités athlétiques, mais aussi que je suis capable de jouer dans plusieurs situations. À mon arrivée à Laval, comme tous les joueurs, je voulais améliorer certains points, notamment pour capter des passes. Il y a eu beaucoup de progrès au fil des ans et j’ai développé une confiance cette année.»

Les porteurs canadiens sont une denrée rare dans la Ligue canadienne de football (LCF), mais Amoah a confiance en ses moyens.

«Je suis conscient que c’est plus rare de voir des porteurs canadiens, mais ce n’est pas impossible, a résumé l’auteur d’un temps de 4,47 s aux 40 verges du Défi Est-Ouest en mai dernier au PEPS. Avec mes habiletés et mes atouts physiques et mentaux, je suis confiant que je serai capable de faire ma place. Je ne suis pas stressé.»

Moisan a profité d’un appel de dernière minute pour se faire connaître au Défi Est-Ouest et il a poursuivi avec une très bonne saison à sa première comme partant.

«Tout a commencé à débouler au Défi Est-Ouest quand j’ai reçu une invitation 24 heures avant l’événement, a raconté le produit des Cheetahs de Vanier. J’ai connu un bon match et on m’a fait confiance pendant la saison. J’ai eu la chance de me faire voir et connaître par les recruteurs de la LCF. Je suis vraiment content d’avoir reçu une invitation. Je suis surpris un peu de ma sélection, mais mon agent (Sasha Ghavami) avait établi des contacts au Défi Est-Ouest et m’avait dit de ne pas m’inquiéter et que je serais choisi.»

«Je continue de m’entraîner avec l’équipe et je me prépare à assumer un rôle de leader, de poursuivre Moisan. Ça ne sera pas un échec si je reviens à Laval pour ma cinquième saison.»

Deux Carabins

On retrouve également le demi inséré Régis Cibasu et l’ailier défensif Jonathan Boissonneault-Glaou, des Carabins de l’Université de Montréal, ainsi que le secondeur Jean-Gabriel Poulin, des Mustangs de Western, parmi les joueurs invités dans la capitale manitobaine.

«C’est du stress et beaucoup de préparation, mais je suis pas mal content, a souligné Poulin. Je suis pas mal excité. Depuis que j’ai commencé le football, mon rêve est de jouer dans la LCF. Le camp d’évaluation est la première étape. Même si je ne suis pas dans le top 20 du Bureau de recrutement, ça ne veut pas dire grand-chose. Tout le monde devra se prouver au camp d’évaluation à Winnipeg.»

Même s’il lui reste un an d’admissibilité, Poulin ne sera pas de retour à Western l’automne prochain, peu importe ce qui arrivera dans la LCF.

«C’est assez dispendieux d’étudier en Ontario et le plan était clair avec mes parents que j’allais graduer en quatre ans, a-t-il expliqué. Je vais me retrouver dans la LCF l’an prochain ou sur le marché du travail.»