Brendan Gallagher félicité par ses coéquipiers.

Photo : Brendan Gallagher félicité par ses coéquipiers. Crédit : AFP

Canadiens

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

Félix Séguin

Publié 01 janvier
Mis à jour 01 janvier

Marquer des buts est un problème important et persistant chez les Canadiens de Montréal.

L’équipe vient d’être blanchie pour la sixième fois de la saison. Seulement les Sénateurs d’Ottawa ont fait pire.

Également, les Canadiens n’ont marqué que trois buts à leurs 12 dernières périodes.

Ce n’est pas terminé.

Depuis la victoire de 10 à 1 contre les Red Wings de Detroit le 2 décembre, le Tricolore a été limité à 22 buts en 11 rencontres. De ces 22 buts, il est important de rappeler que sept avaient été inscrits dans le match contre les Canucks à Vancouver.

Mais la statistique la plus importante à mes yeux est la suivante : cette année, 23 fois en 39 matchs les Canadiens ont marqué deux buts ou moins dans une partie. C’est donc dire que l’attaque du Tricolore a inscrit deux buts ou moins dans 60% des matchs de l’équipe cette saison.

Ce n’est pas surprenant de constater que l’équipe a conservé une fiche de quatre victoires, 16 défaites et trois revers en bris d’égalité en pareille situation.

Par contre, la troupe de Claude Julien a maintenu une fiche de 12 gains, trois revers et une défaite en bris d’égalité lorsqu’elle marque trois buts ou plus.

Au niveau individuel, ce n’est guère plus reluisant.

Brendan Gallagher, Phillip Danault et Alex Galchenyuk partagent le premier rang des pointeurs (21 points) chez les Canadiens. Ils arrivent au 147e rang des meilleurs pointeurs de la Ligue nationale.

Alzner, un an sans but 

Karl Alzner n’a jamais été reconnu pour être un défenseur offensif. La preuve, il n’a que 19 buts en 630 matchs au cours de sa carrière dans la Ligue nationale.

Mais là, cela fait un an qu’il n’a pas trouvé le fond du filet.

Son dernier but remonte au 1er janvier 2017. Il avait alors marqué contre les Sénateurs d’Ottawa. Il n’a donc pas trouvé le fond du filet lors de ses 92 dernières parties, incluant les matchs éliminatoires.