Canadiens

Nicolas Deslauriers, le nouveau Steve Bégin

Nicolas Deslauriers, le nouveau Steve Bégin

Félix Séguin

Publié 19 décembre 2017
Mis à jour 19 décembre 2017

Je dois le dire, j’aime beaucoup les efforts déployés par Nicolas Deslauriers. D’ailleurs, plusieurs de ses coéquipiers devraient s’inspirer de lui.

Fougueux et combatif, le Québécois de 26 ans joue avec de l’entrain et il le fait à chacune de ses présences. Il distribue de nombreuses mises en échec et ses adversaires n’ont qu’à bien se tenir.

D’ailleurs, depuis son premier match (16 novembre) avec les Canadiens de Montréal, Deslauriers est le joueur qui a donné le plus de mises en échec dans la  LNH.

PLUS DE MISES EN ÉCHEC DEPUIS LE 16 NOVEMBRE

  • 1-Nicolas Deslauriers (Montréal) : 61
  • 2-Brandon Tanev (Vancouver) : 56
  • 3-Chris Wagner (Anaheim) : 53
  • 4-Robert Hagg (Philadelphie) : 52
  • 5-Michael Del Zotto (Vancouver) : 51

Quand je regarde Nicolas Deslauriers, je ne peux m’empêcher de le comparer à Steve Bégin. Il y a plusieurs similitudes entre les deux Québécois.

Les deux n’ont pas été repêchés par les Canadiens. Bégin avait été un choix de 2e ronde en 1996 (Calgary) et Deslauriers un choix de 3e ronde en 2009 (Los Angeles).

Bégin avait été soumis au ballotage par les Sabres et les Canadiens l’avaient réclamé. Il avait 25 ans.

Les Canadiens ont acquis Deslauriers des Sabres en retour de Zach Redmond. Il avait 26 ans.

À Montréal, Bégin jouait sur le 4e trio et il savait jeter les gants et c’est la même chose pour Deslauriers.

Bégin était courageux, tenace, dédié et persévérant. Deslauriers démontre les mêmes qualités.

Bégin a joué cinq saisons pour le Tricolore et il est rapidement devenu l’un des favoris de la foule en raison de son intensité et de son ardeur.

Il est logique de penser que ce sera la même chose pour Deslauriers.

Bégin avait déjà déclaré le matin d’un match : «Ce soir, je vais manger les bandes.» 

En soirée, il était entré la tête première dans la bande en voulant donner une mise en échec à Patrice Bergeron. Je suis convaincu que Deslauriers pourrait tenir les mêmes propos et on le croirait sur parole.

Tout comme l’a fait Steve Bégin, Nicolas Deslauriers est en train de gagner le cœur et le respect des partisans des Canadiens.